Film de la grève du 29 janvier : 180 000 manifestants à Paris selon la CGT, 13 000 selon le décompte de l’Intérieur

0
39
grève - faible mobilisation à paris
grève - faible mobilisation à paris

CGT a démontré à Paris sa force de frappe nucléaire. Ah oui, tenez-vous bien! La Grève du 29 janvier a eu lieu. Et bonjour la guerre des chiffres de la mobilisation : 180.000 manifestants à Paris selon la CGT, 13.000 selon le décompte de l’Intérieur.

Revivez avec nous les événements de cette nouvelle journée de grève contre la réforme des retraites et 8e journée nationale de mobilisation…

CGT - Manifestants contre la réforme des retraites à Paris, le 29 janvier 2020. — Thibault Camus/AP/SIPA
CGT – Manifestants contre la réforme des retraites à Paris, le 29 janvier 2020. — Thibault Camus/AP/SIPA


L’ESSENTIEL

  • L’intersyndicale avec à sa tête la CGT demande toujours le retrait du projet de réforme des retraites voulu par le gouvernement et appelle à manifester ce mercredi.
  • Mais la grève baisse encore en intensité, dans les transports par exemple les perturbations sont limités, même à la RATP.
  • Du côté du gouvernement, rien de neuf, on attend le débat parlementaire malgré le camouflet donné par le Conseil d’Etat.

EN VIDEO

20h35 : C’est la fin de ce live, merci d’avoir suivi cette nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites avec nous !

19h13 : Selon ses propres chiffres, la CGT estime que 180.000 personnes ont défilé dans Paris. La centrale de Montreuil n’a pas donné de chiffre pour la France entière à l’heure où nous fermons ce live.

19h06 : Selon le ministère de l’Intérieur, 108.400 personnes ont manifesté dans toute la France, dont 13.000 à Paris

16h29 : Le cortège parisien arrive bientôt au terme de son parcours

Partis de la place d’Italie, les manifestants arrivent bientôt aux Invalides, point d’arrivée du cortège. Selon la préfecture de Paris, treize interpellations auraient eu lieu pour l’heure.

16h15: Des syndicats dénoncent une «politique préfectorale d’intimidation» contre les manifestations à Lille 

La FSU, Force Ouvrière (FO), la CGT et l’UNEF ont dénoncé mercredi dans une lettre ouverte adressée au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner une «politique préfectorale d’intimidation» après les interdictions, changements de parcours et «interventions violentes» visant les manifestations lilloises.

16h08 : Des dégradations à Rennes en marge des manifestations

Nos journalistes ont pu constater d’importantes dégradations visant le bureau des infractions du service des transports en commun de l’agglomération rennaise, STAR.

Selon les syndicats, 2.100 personnes ont défilé dans les rues de Rennes ce mercredi

16h02 : Devant le Sénat, Edouard Philippe déclare qu’il n’a « pas peur » du débat parlementaire CGT

Edouard Philippe a souligné mercredi qu’il n’avait « pas peur » du débat parlementaire sur la réforme des retraites et du « champ de braises » promis par l’opposition qui compte utiliser toutes les astuces de la procédure parlementaire pour freiner les débats.

« Nous proposons un débat complet, il sera passionné et je crois même qu’il sera passionnant, a-t-il développé. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il permettra d’élaborer un texte encore meilleur que celui que nous soumettons au Parlement, car c’est à ça que sert l’examen parlementaire. Mais je veux être clair : nous allons créer ce système universel de retraite et nous allons soumettre, dans le calendrier qui est imparti pour une adoption avant l’été, ce texte au Parlement français ».

15h32: Six interpellations dans le cortège parisien 

Selon la préfecture de police de Paris, six interpellations ont eu lieu dans le cortège parisien

14h22: Les premiers chiffres de participation aux manifestations organisées en région CGT

Des manifestations se sont tenues dans la matinée à Marseille (4.500 personnes selon la police, 75.000 selon la CGT ), à Toulouse (3.000 selon la police, 35.000 selon la CGT), au Havre (entre 2.500 et 7.000) ou à Nice (815 à 4.500), des chiffres tous très en deçà de la précédente journée nationale d’actions vendredi. 

14h04: En marge de la manifestation contre les retraites, des militants occupent le rez-de-chaussée des Galeries Lafayette CGT

L’occupation du magasin, relativement calme, se poursuit à Toulouse.

13h59 : A l’Assemblée, l’opposition est prête à déposer une motion de censure

Les députés insoumis, communistes et socialistes sont prêts à déposer une motion de censure commune contre le gouvernement pour son projet de réforme des retraites, mi-février ou fin février, a appris mercredi l’AFP auprès de leurs groupes. Après leur examen en commission, les projets de loi de réforme passeront dans l’hémicycle à compter du 17 février et pour deux semaines au moins.

13h49 : A Paris aussi, la manifestation démarre CGT

L’intersyndicale doit se réunir mercredi soir pour décider de la suite du mouvement, mais des actions sont déjà prévues jeudi et vendredi.

13h44: Le cortège vient de s’élancer à Bordeaux 

Le trajet bordelais déposé est le suivant, il a démarré allées de Tourny puis suivra le cours Clémenceau jusqu’à la place de la Victoire. CGT

13h40: La CFDT a déposé plainte pour la dégradation de trois de ses locaux

A Nice, Saint-Lô (Manche) et Tours des locaux de la CFDT ont été dégradés après des manifestations de «gilets jaunes» ou de syndicats opposés à la réforme des retraites, a indiqué mercredi à l’AFP le responsable sécurité de la confédération. La CFDT a porté plainte pour dégradation dans les trois cas.

A lire aussi : [🔴🎙️ EN DIRECT ] – Grève du 5 décembre : premières tensions dans le cortège parisien

13h29: Le cortège parisien s’échauffe avant le départ de la manifestation

Les manifestants se sont rejoints place d’Italie, dans le 13e arrondissement, pour un départ prévu à 13h30. Avant ça, des actions et chorégraphies comme ce désormais célèbre flash-mob « À cause Macron » étaient organisés. 

12h09: Au Pays-Basque, un «marathon des luttes» va s’élancer d’Hendaye à Bayonne

Des manifestants doivent s’élancer à 12h10 pour 42 km de course contre la réforme des retraites. Arrivée prévue à Bayonne: 17h44. 

12h06: Un dépôt pétrolier était bloqué à Caen ce matin 

Le dépôt pétrolier de Caen a été bloqué pendant un peu plus de trois heures par des manifestants qui empêchaient toute entrée et sortie de camions, avant d’en être délogés par la police, a indiqué l’entreprise.

11h52: Petit point circulation à Rennes

Voilà le trajet prévu pour la manifestation du jour à Rennes: Cours des Alliés, bd Magenta, avenue Janvier, quais Zola/Lamennais, place de Bretagne, boulevard de la Liberté, rue d’Isly.

11h22 : La CFDT va suggérer une trentaine d’amendements aux députés

« Pénibilité, majoration par enfant, minimum de pension, retraite progressive, gouvernance plus autonome », voilà les points cités par Laurent Berger ce mercredi matin qui devraient figurer dans les amendements transmis par l’organisation syndicale aux élus de l’Assemblée nationale.

11h14 : Invitée ce matin sur RFI, la porte-parole du gouvernement répond aux critiques du Conseil d’Etat

Vendredi dernier, le conseil d’Etat a publié un avis particulièrement critique, regrettant ne pas avoir eu le temps de « garantir au mieux la sécurité juridique » du projet de réforme. La plus haute juridiction administrative française a critiqué le recours à 29 ordonnances qui font « perdre la visibilité d’ensemble », et a pointé des projections financières « lacunaires ». Sibeth Ndiaye a expliqué ce matin que le gouvernement a « voulu aller vite pour laisser de la place au dialogue social ».

11h02 : Des mobilisations démarrent, contre la réforme des retraites mais aussi contre la réforme du bac

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblées ce mercredi matin devant le commissariat de Clermont-Ferrand. Ils sont venus soutenir des militants syndicaux convoqués suite à leur mobilisation contre la réforme du bac le 18 janvier au lycée Blaise Pascal.

10h51: Le patron du Medef demande au gouvernement d’intervenir si un accord n’était pas trouvé dans le cadre de la conférence de financement 

«Si on n’arrive pas à un accord dans trois mois, nous comptons bien sur le gouvernement pour mettre en place cette mesure d’âge parce qu’elle est indispensable pour l’équilibre financier des retraites», demande Geoffroy Roux de Bezieux

10h25 : Le député socialiste des Landes, Boris Vallaud accuse dans une tribune le gouvernement de « cacher au Parlement ses intentions »

Publié ce mercredi matin sur le site du Huffington Postle texte de l’élu PS dénonce « la façon dont les débats vont s’organiser » : « Alors que le gouvernement et les administrations travaillent sur ce projet depuis plus de deux ans, l’Assemblée nationale ne disposera que de quelques jours pour prendre connaissance, assimiler, amender, apprécier la validité et la pertinence de près de 1500 pages d’une insigne technicité. Après avoir méprisé depuis deux ans le dialogue social, c’est désormais le débat parlementaire qui s’apprête à être violenté. »

10h09 : « Il faut arrêter avec les altercations », déclare Laurent Berger, le patron de la CFDT

Invité de l’émission « Les 4 vérités », ce mercredi matin sur France 2, Laurent Berger est revenu sur les tentatives d’intrusions à la CFDT : « Je crois qu’il faut arrêter avec les violences, les altercations (…) on en a parlé, Philippe Martinez a condamné à titre personnel »

9h52 : Les débats démarrent à l’Assemblée devant la commission spéciale pour un système universel de retraite

Les députés auditionnent ce mercredi matin plusieurs représentants d’organisations patronales dont le Medef, la Confédération des petites et moyennes entreprises, l’Union des entreprises de proximité ou les dirigeants de la FNSEA.

9 h 17 : Bulldozer

François Ruffin a dénoncé mercredi le passage en force du gouvernement qui « avance comme un espèce de bulldozer » et veut faire « rentrer à la matraque » sa réforme des retraites. « La loi sur les retraites, aujourd’hui on va la faire rentrer à la matraque, c’est de cette manière-là que ça va passer », a accusé sur RTL le député de la Somme François Ruffin.

« Comme le gouvernement ne parvient plus à entraîner la société, il la domine et ça passe par la force de coercition », a-t-il critiqué. « Je ne dis pas que c’est un régime fasciste ou un régime dictatorial ; en revanche, nous vivons un temps où le gouvernement s’appuie très fortement sur la force de la matraque », a-t-il insisté, en dénonçant un « resserrement autoritaire ».

9 h 08 : Paris visite

La manifestation parisienne du jour a lieu rive gauche : elle part de la place d’Italie pour arriver à l’esplanade des Invalides, via Port-Royal et Montparnasse.

9 h 02 : Universel mais pas tous mais quand même un peu

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, était sur Europe 1 ce matin.

8 h 49 : Il n’y a pas que les retraites qui mobilisent aujourd’hui en France

Il y a aussi la réforme du bac. Avec une ambiance sereine à Bordeaux, ce matin.

8 h 36 : Un point transport

A la SNCF, « le service sera normal pour les TGV, Thalys, Eurostar et quasi normal pour les Intercités », a indiqué la direction. Pour les TER, « quelques perturbations » sont attendues en Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, selon le groupe ferroviaire.

En Ile-de-France, le réseau Transilien (RER SNCF, trains de banlieue) sera « légèrement perturbé avec une moyenne de 4 trains sur 5 » en circulation, a précisé la direction. Concernant les RER A et B, exploités conjointement par la SNCF et la RATP, il est prévu un « service normal » pour le RER A, tandis que sur la ligne du RER B, il y aura 4 trains sur 5 aux heures de pointe et 3 trains sur 4 en période creuse.

La RATP a confirmé les prévisions de trafic « quasi normal » mercredi, annoncées par sa PDG, Catherine Guillouard, lundi soir au Parisien. « La grève illimitée est derrière nous », avait-elle ajouté.

8 h 24 : La grève se poursuit dans les incinérateurs

La CGT Energie a voté la reconduction de l’arrêt des trois incinérateurs d’Ile-de-France pour une semaine, jusqu’au 3 février, date du début de l’examen du projet de loi des retraites en commission à l’Assemblée nationale. Les trois centres d’Ivry-sur-Seine, Issy-les-Moulineaux et Saint-Ouen, qui traitent 6.000 tonnes de déchets par jour produits par 6 millions de Franciliens, sont à l’arrêt depuis jeudi soir.

Le gestionnaire des déchets Syctom a annoncé qu’il allait « mettre en demeure les exploitants des trois centres de revenir à un fonctionnement normal, demander à l’Etat de réquisitionner les personnels au titre de la salubrité publique et réclamer au Préfet de police l’intervention des forces de l’ordre pour dégager les sites », selon sa porte-parole.

Selon l’organisme, l’arrêt des fours, qui empêche le traitement des déchets est une « catastrophe environnementale » car « sur 6.000 tonnes par jour de déchets traitées en temps normal, 5.000 tonnes sont actuellement enfouies ». En outre, l’incinération contribue au chauffage urbain, et l’arrêt des fours prive la Compagnie parisienne de chauffage urbain (CPCU) d’une partie de son approvisionnement.

8 h 15 : Les pompiers et pompières ont obtenu satisfaction

Les syndicats de pompiers et pompières professionnelles ont annoncé mardi soir la fin de leur mobilisation entamée l’été dernier, après plusieurs annonces du ministère de l’Intérieur en matière salariale et de retraites. Ces mesures ont été annoncées par le ministère lors d’une rencontre avec les syndicats dans l’après-midi, alors que plusieurs milliers de sapeurs-pompiers et sapeuses-pompières défilaient dans Paris pour réclamer des réponses du gouvernement à leurs revendications.

Le gouvernement s’est notamment engagé à revaloriser dès l’été prochain la prime de feu à 25 % du salaire de base (contre 19 % actuellement), et à préserver les mécanismes permettant aux pompiers et pompières de partir en retraite anticipée en échange de cotisations supplémentaires. L’augmentation de la prime de feu a été confirmée à la presse par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner lors d’un déplacement dans le nord de Paris.

8 h 02 : Rassemblement

Bonjour et bienvenue sur ce nouveau live de grève en cette huitième journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Baroud d’honneur ou reprise, on ne sait pas. Quoi qu’il en soit, on est ensemble toute la journée !

Laisser un commentaire