Colère face au meurtre par « viol collectif » d’une fillette de 15 ans au Libéria

0
112

Les Libériens ont appelé lors d’émissions de radio lundi pour exprimer leur colère face au viol et au meurtre d’une jeune fille de 15 ans dans le township de Nouvelle-Géorgie, dans la capitale, Monrovia, la semaine dernière.


Le corps de la jeune fille a été retrouvé près de la maison de ses parents vendredi matin. Elle serait partie pour une fête avec des amis jeudi soir.

A lire aussi : 60 millions dollars disparaissent au Liberia

Le porte-parole de la police, Moses Carter, a déclaré qu’une enquête médico-légale avait révélé que la jeune fille avait été victime d’un viol collectif.

Deux personnes ont depuis été invitées à fournir des informations dans le cadre de l’enquête policière.

Dans le passé, des affaires comme celle-ci n’ont pas réussi à traduire les auteurs en justice en raison d’erreurs d’enquête.

A lire aussi : Les responsables d’un journal arrêtés au Liberia

Les parents de la jeune fille veulent que le gouvernement se serve de l’agression et du meurtre horribles de leur fille pour réprimer le viol, une menace qui n’a pas disparu malgré le renforcement de la loi contre le viol sous l’administration de l’ancienne présidente Ellen Johnson Sirleaf.

Publicités

Laisser un commentaire