Saint-Louis Dame Diop sur le chantier du centre de formation aux métiers du pétrole et du gaz
Saint-Louis Dame Diop sur le chantier du centre de formation aux métiers du pétrole et du gaz

Le ministre de la Formation professionnelle, Dame Diop, a visité samedi le site du centre de formation aux métiers du pétrole et du gaz, a constaté l’APS.

D’un coût de 2,5 milliards de francs CFA, ce centre se trouve dans la zone de Bango.

A la suite des importantes découvertes de pétrole et de gaz au Sénégal, a souligné Dame Diop, ‘’il est important que l’Etat prépare sa jeunesse vers l’exploitation de ces ressources’’.

Il a expliqué que le chef de l’Etat, Macky Sall, a décidé de construire un centre de formation aux métiers du pétrole et du gaz de ‘’dernière génération’’, en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD).

Dame Diop sur du pétrole et du gaz à Saint-Louis 

Selon lui, les jeunes seront formés selon les normes et standard internationaux. Il s’agit de faire en sorte qu’ils puissent ‘’valablement participer à l’exploitation gazière et pétrolière, après une formation de qualité, au niveau du centre de formation’’ qui aura une vocation sous -régionale.

A lire aussi  Les dix principes fondamentaux du Vovinam Viet Vo Dao

‘’Nous sommes avec la Mauritanie, avec qui nous partageons l’exploitation des ressources gazières, et ce centre pourra former les Sénégalais en particulier, les Mauritaniens et les Africains en général’’, a-t-il souligné.

Les travaux de construction du centre de formation aux métiers du pétrole et du gaz vont démarrer en février 2021 et seront réceptionnés dans 18 mois à 24 mois. Il précise que dans un premier temps, 2.000 jeunes y seront formés.

Il a par ailleurs sollicité une forte implication des autorités administratives et territoriales, afin que les populations de la région de Saint-Louis, les jeunes en particulier, puissent ‘’s’approprier le centre de formation professionnelle, mais aussi pour un bon suivi et une coordination’’, en vue d’un ‘’respect des délais de réalisation’’.

Laisser un commentaire