Djamel Belmadi, pour l' »impossible au Mondial 2022, en cas de qualification ». L’équipe nationale d’Algérie, championne d’Afrique en titre, se donnera les moyens de réussir l’impossible, si elle se qualifie pour la Coupe du monde 2022, promet son sélectionneur Djamel Belmadi.

« Si on a la chance d’y être, on n’ira pas avec cette idée de participer. Il faut croire en l’impossible », a déclaré le technicien dans un entretien paru dans l’édition de mercredi du quotidien sportif français L’Equipe.

« Avoir de l’ambition, vivre une Coupe du monde dans le pays où je suis né comme entraîneur, j’y vois un signe », a ajouté Djamel Belmadi, selon qui il y avait « moins d’un pour cent de chance » que le Qatar soit le pays hôte de ce Mondial 2022.

Le Qatar a obtenu en janvier 2010 le droit d’organiser le Mondial 2022 au détriment des Etats-Unis d’Amérique, alors grandissimes favoris pour abriter cette compétition.

Djamel Belmadi, sélectionneur des FENNECS

Avant de prendre en 2018 les rennes des Fennecs qu’il a menés sur le toit de l’Afrique en juillet dernier, Belmadi n’avait auparavant entraîné qu’au Qatar où il a dirigé le club d’Al Duhail (2010-2012 et 2015-2018), avant de coacher la sélection B (2013-2014) qatarie, puis les A (2014-2015).

Djamel Belmadi, qui est né en France et a joué pour l’Algérie, rappelle avoir senti qu’il était prêt à diriger la sélection nationale algérienne depuis 2015, au soir d’une rencontre amicale contre le Qatar dont il était alors le sélectionneur.

« Je me suis dit : +Je suis prêt pour l’Algérie+ », a-t-il confié, soulignant s’être mis en tête de venir pour remporter une Coupe d’Afrique des nations (CAN) avec les Fennecs.

A lire aussi  CAN 2019 – Djamel Belmadi (sélectionneur de l’Algérie) : « Le Sénégal est favori de notre groupe »

Djamel Belmadi dit avoir réitéré cette ambition à ses joueurs avec la rencontre gagnée en novembre 2018 aux dépens du Togo à Lomé (4-1), un match référence pour lui, dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019.

L’Algérie attendait cette victoire à l’extérieur depuis trois ans, a rappelé l’ancien attaquant des Fennecs de 2000 à 2004.

Laisser un commentaire