Un élève en classe de CM2 a été testé positif jeudi au coronavirus au niveau d’une école privée de la commune de Diourbel, a-t-on appris des autorités sanitaires et académiques locales qui précisent que l’établissement reste ouvert.

‘’On a eu à enregistrer un cas d’un élève de CM2 qui a été testé hier (mercredi) dont les résultats sont revenus positifs’’, a indiqué Moussa Ndiaye, médecin chef du district sanitaire de Diourbel.

A lire aussi Thilé Boubacar : Lancement d’un programme alimentaire destiné aux élèves

Selon lui, le cas a été détecté grâce au dispositif sanitaire mis à l’entrée de l’établissement.

Le malade est présentement ‘’pris en charge au niveau de son domicile parce que c’est un cas simple car seuls les cas graves susceptibles de développer des complications seront traités dans les structures de santé’’, a-t-il dit.

Ainsi des investigations seront menées pour identifier les cas contacts afin de connaître ceux qui sont à risque.

‘’On ne peut pas dire que telle ou telle personne est contaminée tant qu’on n’aura pas eu les résultats’’, a souligné Moussa Ndiaye.

Dr Ndiaye déclare que sur le plan le plan sanitaire, il n’y a pas de recommandation consistant à fermer l’école.

‘’On n’a pas dit s’il y a un cas quelque part on va fermer l’établissement sinon tous les établissements de santé seraient fermés actuellement’’.

élève de CM2 testé positif au Coronavirus dans une école à Diourbel

L’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF) de Diourbel, Yankhoba Massaly, assure que la décision de fermeture de l’école doit venir des autorités médicales.

‘’Je peux simplement dire que la question de la fermeture n’est pas à l’ordre du jour mais maintenant elles (autorités médicales) peuvent nous conseiller. On attend toujours’’, a relevé M. Massaly.

Toutefois, il a demandé aux acteurs parents d’élève de faire confiance aux dispositifs mis en place et aux mesures édictées par les autorités sanitaires dans les établissements.

‘’Je voudrais demander aux parents de croire au système éducatif et aux mesures édictées par les autorités académiques. C’est clair qu’à ce niveau-là, nous veillons à ce que les conditions idoines de travail soient réunies’’, a-t-il fait savoir.

Laisser un commentaire