En Gambie c’est une forte affluence qui campe le décor électoral à l’ouverture des bureaux de vote. Le vote a ’’bien’’ démarré à 8 heures (locales) dans plusieurs centres de vote à Banjul, la capitale et sa banlieue, où des affluences ’’impressionnantes’’ sont notées devant les bureaux de vote bien avant le démarrage des opérations électorales, a constaté l’APS.

Forte affluence à l’ouverture des bureaux de vote Présidentielle gambienne

L'ombre de Jammeh plane sur le vote des Gambiens
L’ombre de Jammeh plane sur le vote des Gambiens

Dans des centre de vote dont la mosquée du quartier Old Yundum Bantaba, de longues files se sont dessinées très tôt, avant l’ouverture des bureaux, devant lesquels ont convergé des personnes du troisième âge, des hommes et femmes, et surtout des jeunes.

’’Pour l’heure, les opérations se déroulent sans problèmes’’, a assuré à l’APS, le président du centre de vote Alaaji Maalik See.

A lire aussi

’Nous avons débuté à 8 heures. Il n’y a pas eu de retard. Pour le moment, aucun incident à signaler. Le matériel électoral, composé de billes, de boites qui font offices d’urnes, d’isoloirs et autres est bien en place’’, a-t-il ajouté.

Dans ce quartier populeux, les files d’attente sont nombreuses et certains électeurs se montrent impatients.

Mosquée qui abrite ce centre de vote

Gambie - Système de vote Vignette 2
Gambie – Système de vote Vignette 2

‘’Depuis 4 heures du matin, je suis à la mosquée qui abrite ce centre de vote. Je n’arrive pas à voter. Je me perds dans les files’’, a déploré une électrice, la soixantaine bien sonnée.

‘’De mémoire, une telle mobilisation d’électeurs n’a jamais été notée en Gambie. Il y’a un vent de liberté qui souffle en Gambie’’, s’est réjoui Abdulaay Jalo, un électeur.

En Gambie, plusieurs centres de vote sont localisés dans les mosquées, d’autres sont érigés dans des écoles et autres édifices publics.

Le système est unique en son genre. L’électeur prend une bille qu’il va introduire dans l’urne des six boites bien gardées dans des isoloirs.

Faciliter le décompte des billes de cristal

publication-de-chiffres-errones-peut-destabiliser-la-gambie-societe-civile-locale
publication-de-chiffres-errones-peut-destabiliser-la-gambie-societe-civile-locale

Dans ce système, chaque box porte les couleurs et l’effigie d’un candidat. A la clôture des opérations électorales prévues à 17 heures, les boites sont versées dans une sorte d’ardoises bien tamisées pour faciliter le décompte des billes de cristal qui font office d’enveloppe.

‘’C’est un système qui semble archaïque à première vue, mais qui est très fiable. C’est une invention originale du génie gambien. Les gens parlent de réformes électorales, mais, je pense que ce système va survivre aux réformes à venir. Les gambiens en sont un peu jaloux’’, a dit Pa Makan Khan, chargé des Relations publiques à la Commission électorale indépendante (IEC, sigle anglais).

962.000 électeurs répartis dans 1554 bureaux

L'ombre de Jammeh plane sur le vote des GambiensCapture
L’ombre de Jammeh plane sur le vote des GambiensCapture

Six candidats dont le président sortant Adama Barrow sont en lice pour l’élection présidentielle gambienne. Au total, 962.000 électeurs répartis dans 1554 bureaux doivent prendre part au vote, dans les sept régions du pays.

Il s’agit du premier scrutin présidentiel de la Gambie après celui remporté en 2016 par Adama Barrow aux dépens de Yahya Jammeh, qui a dirigé 22 ans ce pays. L’ex président gambien vit en exil en Guinée Equatoriale depuis sa chute.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here