Pour la toute première tournée africaine de son quinquennat du 27 au 30 novembre, le président français se rend tout d’abord au Burkina Faso où il prononcera mardi un discours à l’université d’Ouagadougou, la capitale.

Emmanuel Macron espère moderniser les relations franco-africaines mais c’est surtout la jeunesse qu’il espère convaincre.

Ses deux prédécesseurs, Nicolas Sarkozy et Francois Hollande avait opté pour la capitale sénégalaise tandis qu’Emmanuel Macron a choisi Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso pour esquisser sa vision des relations franco-africaines.

Il prononcera un discours devant 800 étudiants et élèves pour présenter sa « vision des relations entre la France et l’Afrique, et entre l’Union européenne et l’Afrique », précise-t-on à l’Elysée.

Il devrait également profiter de cette visite pour rencontrer plusieurs de ses homologues africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.