Pour la toute première tournée africaine de son quinquennat du 27 au 30 novembre, le président français se rend tout d’abord au Burkina Faso où il prononcera mardi un discours à l’université d’Ouagadougou, la capitale.

Emmanuel Macron espère moderniser les relations franco-africaines mais c’est surtout la jeunesse qu’il espère convaincre.

Ses deux prédécesseurs, Nicolas Sarkozy et Francois Hollande avait opté pour la capitale sénégalaise tandis qu’Emmanuel Macron a choisi Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso pour esquisser sa vision des relations franco-africaines.

Il prononcera un discours devant 800 étudiants et élèves pour présenter sa « vision des relations entre la France et l’Afrique, et entre l’Union européenne et l’Afrique », précise-t-on à l’Elysée.

Il devrait également profiter de cette visite pour rencontrer plusieurs de ses homologues africains.

Publicités

Laisser un commentaire