Gédéon ou Gideon (en hébreuגדעון – Guide’on), également connu sous le nom de Yeroubbaal (« Que Baal se défende ! »), est un personnage biblique du livre des Juges (chapitres 6 à 8). Il est issu de la tribu de Manassé.

Il est fêté le 26 septembre1.

Récit biblique

Le miracle de Gédéon

Gédéon est appelé par Dieu pour vaincre les Madianites. Mais Gédéon demande des gages. Voici le récit, dans la formulation de la Bible Segond:

« Gédéon dit à Dieu : Si tu veux délivrer Israël par ma main, comme tu l’as dit, voici, je vais mettre une toison de laine dans l’aire ; si la toison seule se couvre de rosée et que tout le terrain reste sec, je connaîtrai que tu délivreras Israël par ma main, comme tu l’as dit.
Et il arriva ainsi. Le jour suivant, il se leva de bon matin, pressa la toison, et en fit sortir la rosée, qui donna de l’eau plein une coupe.
Gédéon dit à Dieu : Que ta colère ne s’enflamme point contre moi, et je ne parlerai plus que cette fois : Je voudrais seulement faire encore une épreuve avec la toison : que la toison seule reste sèche, et que tout le terrain se couvre de rosée.
Et Dieu fit ainsi cette nuit-là. La toison seule resta sèche, et tout le terrain se couvrit de rosée. »

C’est ce « miracle », aussi appelé miracle de la rosée, qui est le sujet de nombreux tableaux, et aussi d’évocations dans les Biblia pauperum (Bible des pauvres), où il est évoqué en parallèle avec l’Annonciation et la Tentation d’Ève.

Tous tiennent les torches dans leur main gauche et ils tiennent les trompettes dans leur main droite pour en sonner. Puis ils se mettent à crier : « Attaquons ! Pour le SEIGNEUR et pour Gédéon ! » Juges 7:20b.

De quoi te munirais-tu pour te protéger par un jour de pluie ou d’orage ?
Que mettrais-tu pour te protéger des rayons dangereux du soleil par un jour ensoleillé ? Que voudrais-tu avoir à ta disposition pour te protéger contre une armée ennemie puissante ?

CE QUI S’EST PASSÉ JUSQUE-LÀ

Les peuples voisins causent bien des soucis au peuple de Dieu qui croit que Dieu l’a abandonné. Mais ce n’est pas vrai !

Pour l’aider, Dieu lance un défi à un homme nommé Gédéon, qui n’est pas courageux du tout. Il trouve plein d’excuses pour ne pas faire ce que Dieu lui demande.

A lire aussi Ecouter et télécharger gratuitement la Bible audio / format mp3

Il a tellement peur, qu’il demande même à Dieu de lui donner un signe, quelque chose d’extraordinaire, pour être sûr que Dieu est sérieux dans ce qu’il lui demande.

Dieu sait que Gédéon a besoin d’être rassuré encore et encore, et il lui donne plusieurs signes pour l’aider à croire en lui et lui donner le courage d’agir selon sa volonté.

JUGES 7:7-21

CE QUI ARRIVE ENSUITE…

Gédéon et son peuple doivent faire confiance à un Dieu invisible, ce qui est loin d’être facile. Mais imagine à quel point ils ont dû être étonnés de cette étrange victoire !

Et comme toujours, lorsque qu’un grand événement a lieu, il y a des personnes qui, au lieu de se réjouir, deviennent envieuses.

Dans Juges 8, il est mentionné que Gédéon n’est pas resté dans la voie que Dieu avait tracée pour lui.

Il s’est vengé de ses ennemis. Même si Gideon a été un “sauveur” pour le peuple de Dieu, il était un simple être humain et ce qu’il a fait est mal.

Néanmoins, il a réussi à guider le peuple de Dieu qui vécut en paix jusqu’à la fin de la vie de Gédéon.

Victoire sur les envahisseurs

Dieu ne souhaite pas que la victoire qu’il veut offrir aux Israélites sur leurs envahisseurs puisse être mal interprétée, attribuant leur victoire à leurs propres forces plutôt qu’à celle de Dieu.

Il fait renvoyer plus des deux tiers des troupes rassemblées par Gédéon puis il lui propose de faire un nouveau tri parmi ceux qui restent.

Le peuple descend vers l’eau pour boire. Dieu demande à Gideon de retenir ceux qui ont « lapé l’eau en la portant à la bouche avec leur main ». Il ne reste alors plus que 300 hommes sur les 32 000 qui avaient rejoint Gédéon.

Pendant la nuit, Gédéon s’infiltre dans le camp des Madianites et entend le rêve d’un des soldats (un pain d’orge qui roule dans le camp et renverse sa tente) et son interprétation par l’un de ses camarades (le camp livré par Dieu à l’épée de Gédéon).

Lorsque les 300 Israélites lancent leur attaque à coups de trompettes en criant : « L’épée de Dieu et de Gideon ! »5,6, les Madianites sont pris de panique dans le camp et s’entretuent. La victoire est assurée et Isaïe rappelle « le jour de Madian »7 et « la défaite de Madian »8. Les survivants s’enfuient.

Gédéon appelle de nouveaux renforts des quatre tribus liguées. Les hommes de la tribu d’Éphraïm participent également à bloquer la fuite des Madianites et à capturer deux de leurs princes (Oreb9,10,11,8 tué au rocher d’Oreb et Zéeb9,10,11 tué au pressoir de Zéeb) dont les têtes sont rapportées à Gideon .

Gédéon calme ainsi le ressentiment des Éphraïmites, laissés en dehors de la coalition contre les envahisseurs.

La petite troupe de Gédéon poursuit deux rois appelés Zébah et Tsalmounna12,11 qui se sont échappés sur l’autre rive du Jourdain. Deux villes appelées Soukkot13 et Penouel14 sur le chemin refusent d’approvisionner Gédéon.

Après avoir rattrapé les deux rois et les avoir tués de sang-froid15 (ils étaient les assassins de ses frères16), Gédéon revient dans ces deux villes et bat les Anciens de Soukkot avec des épines du désert et des ronces17 puis détruit la tour de Penouel et tue les hommes de la ville18.

Fin du récit

Après cette victoire, les Israélites demandent à Gédéon d’être leur roi. Il refuse, répondant que seul Dieu est leur guide. Le pays connait la paix pendant la durée de la vie de Gédéon.

Gédéon demande aux Israélites l’or du butin pris aux Madianites et il le fait fondre pour fabriquer un « Éphod » (objet d’or généralement porté par les prêtres israélites) qu’il expose dans son village mais qui finit par être adoré comme une idole par le peuple d’Israël.

Gédéon prend de nombreuses femmes d’origines diverses et a 70 fils. Parmi eux, Abimelech se proclamera roi à Sichem. À la mort de Gédéon, le peuple replonge dans le culte de Baal et oublie Dieu et la délivrance réalisée par le biais de la famille de Gédéon.

PARLE À DIEU

Demande à Dieu de te donner le courage de t’engager pour ce qui est juste et pour vivre selon sa volonté.

À TOI DE JOUER !

Imagine-toi que tu es l’un des soldats de l’armée de Gédéon. Même s’ils ne seront inventés que bien des siècles plus tard, tu as réussi à trouver un téléphone portable, et tu envoies des messages à tes proches. Souviens-toi que tu es limité à 140 caractères par message. Par contre, tu peux envoyer autant de messages que tu veux.

Laisser un commentaire