L’ancien international sénégalais Guirane Ndaw a dit avoir commis une erreur et a présenté des excuses pour ses déclarations selon lesquelles « 99% des footballeurs sénégalais ont fraudé sur leur âge ».

« Comme tous les Sénégalais, j’ai diminué mon âge pour être professionnel », avait déclaré l’ancien international sénégalais dans une vidéo publiée sur IGFM, le site du Groupe Futurs médias, avant d’être retirée.

« En Afrique, je ne dis même pas au Sénégal, le joueur qui ne diminue pas son âge ne pourra pas être professionnel. C’est la réalité, qu’on le veuille ou non », avait insisté l’ex-pensionnaire de Sochaux, du FC Metz et du Racing Club de Lens en France, mais aussi de Birmingham en Angleterre.

Une sortie qui a fait polémique, notamment dans le milieu du football, suscitant l’incompréhension de plusieurs acteurs, dirigeants ou anciens joueurs, qui ont unanimement condamné et dénoncé ces déclarations.

« Qu’il assume ses propos ! », a par exemple réagi le président de l’Institut Diambars Saër Seck, par ailleurs président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP), dans des propos rapportés par l’édition du week-end du quotidien L’Observateur.

« En ce qui me concerne, je n’ai rien à dire sur cette sortie », a ajouté le dirigeant sénégalais. « Honte à toi », s’est emporté l’ancien attaquant international sénégalais Diomansy Kamara, dont la réaction sur Facebook est relayée par le même journal.

« Quand on doit parler de football africain, je pense qu’il faudra se pencher sur ce qu’il va nous apporter, ce qui va nous amener de la valeur ajoutée dans notre football. Ne parlons pas de choses qui vont nous dénigrer. Sur le plan international, ce serait bien quand les anciens joueurs prennent le micro, qu’ils parlent de choses importantes », a déclaré l’ex-international sénégalais, également dans les colonnes de L’Observateur.

Guirane Ndaw : « 99% des footballeurs sénégalais ont fraudé sur leur âge »

Nguirane Ndaw, réagissant à toutes ces réactions, a d’abord tenu à camper le contexte dans lequel il a tenu ces propos : « Je suis revenu au Sénégal pour implanter, dans le cadre de la reconversion, une académie qui formera des joueurs désireux de faire carrière dans le football, mais en même temps apporter ma contribution à cette discipline qui m’a tout donné ».

« Pour vulgariser ce projet, j’ai accordé plusieurs interviews aux médias sénégalais et donné mon avis sur les questions liées au football. C’est ainsi que j’ai été interpellé par IGFM sur la fraude sur l’âge » des footballeurs, explique-t-il.

« Dans ma réponse, poursuit Guirane Ndaw, j’ai voulu sensibiliser les parents parce que les jeunes Sénégalais ont d’énormes difficultés pour avoir des papiers administratifs. Très souvent, ils ne sont pas déclarés à temps et les parents ne se rendent compte de leur négligence que pendant les périodes d’examen ou autre circonstance nécessitant de disposer » d’un acte de naissance.

« C’est dans ce cadre que j’ai fait cette déclaration maladroite. Je ne cherchais qu’à sensibiliser. Je n’ai jamais imaginé que cela allait prendre cette ampleur », dit-il.

Relancé pour qu’il dise sur quoi s’était-il fondé pour affirmer que « 99% des footballeurs sénégalais ont fraudé sur leur âge », il a répondu : « Je ne me suis pas fait comprendre. Je voulais dire que les enfants ont du talent, mais ont du mal à avoir des papiers ». « C’est un malentendu », selon lui.

« Je suis Sénégalais et fier de l’être. Ce pays m’a tout donné et j’ai défendu avec dignité ses couleurs (….). Donc, ce serait absurde de ma part de vouloir ternir l’image de mon pays. Je n’ai jamais eu cette intention et je ne l’aurai jamais ».

A lire aussi  Ligue Professionnelle : 37 footballeurs étrangers recensés pour 2019-2020

Et de conclure : « Je suis plus que jamais déterminé à être au service de ma nation. C’est cette volonté qui m’a poussé à créer un centre de football. Mais l’erreur est humaine. Je reconnais avoir commis une erreur et je présente mes excuses à tout le monde, particulièrement au monde du football. Je suis membre de cette famille ».

Laisser un commentaire