Vingt-cinq agents à la retraite de l’hôpital régional El Hadji Ibrahima Niass de Kaolack (centre), qui ont pris leur retraite entre 2016 et 2019, ont été honorés par le service social dudit établissement. 

Cette cérémonie organisée mercredi vise à renforcer la cohésion sociale au sein de la structure sanitaire, explique-t-on. 

Selon Khadydiatou Sarr Kébé, directrice de l’hôpital régional de Kaolack, cette initiative constitue également une manière de témoigner reconnaissance et gratitude par rapport à des aînés et « saluer tous ces efforts fournis par les retraités ». 

 Elle a précisé que ce geste « entre dans le cadre de la politique sociale de l’hôpital avec comme objectif de souder davantage les relations sociales, maintenir une cohésion sociale, et surtout, témoigner la reconnaissance du ministre de la Santé et de l’Action sociale ». 

 « Les travailleurs des structures de santé mettent plus de temps dans les structures que dans nos propres maisons, d’où la nécessité d’asseoir une politique sociale, pour permettre aux personnels de surmonter l’ensemble des difficultés qui se présentent à nous », a-t-elle plaidé. 

centre hospitalier El Hadji Ibrahima Niass de Kaolack
centre hospitalier El Hadji Ibrahima Niass de Kaolack

Elle souligne aussi que le projet de service de l’hôpital tourne autour de la prise en charge des patients mais aussi de la prise en charge des travailleurs, avant de rappeler que la politique sociale est « un axe stratégique extrêmement important » pour la réussite et les résultats escomptés sur le plan médical et du chiffre d’affaires. 

 L’accès à l’hôpital ne doit pas être un problème pour les retraités, a-t-elle ajouté, promettant de délivrer à ses retraités des cartes d’accès à vie, pour qu’ils puissent accéder librement à l’hôpital en cas de besoin. 

Publicités

Laisser un commentaire