Alioune Ndoye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime
Alioune Ndoye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime
77 / 100

Bateaux de pêche obsolètes immergés au large des côtes sénégalaises. Ah oui. L’Immersion d’un navire aux larges de Dakar est la solution optée par le Gouvernement pour assurer la préservation et la reproduction des ressources halieutiques.

, Immersion , navire , larges , Dakar, Senegal,peche,Préservation ,reproduction ,ressources halieutiques,ressources halieutiques,

Immersion d’un navire aux larges de Dakar

Le ministre des Pêches et de l’Economie maritime, Alioune Ndoye, va procéder vendredi à l’immersion d’un navire comme récif artificiel aux larges de Dakar, annoncent ses services dans un communiqué.

Alioune Ndoye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime1
Alioune Ndoye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime1

Prévue à 10H30, au mole 10 du Port autonome de Dakar, cette activité s’inscrit dans le cadre de la gestion durable des ressources halieutiques et de la restauration des habitats, précise le communiqué.

Des bateaux de pêche obsolètes immergés au large des côtes sénégalaises

Deux récifs artificiels aménagés pour restaurer l’écosystème marin Sénégalais ont été immergés, vendredi dernier, dans les eaux sénégalaises pour préserver et concourir durablement au développer des ressources halieutiques.

recif_artificiel
recif_artificiel

A lire aussi

La pêche constituant le premier secteur pourvoyeur d’emplois et par ricochet de ressources financières, cette manœuvre d’immersion s’est déroulée sous un regard attachant du ministre des Pêches et de l’Economie maritime, Mme Aminata Mbengue Ndiaye, avec à ces côtés l’ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal, Mme Irène Mingasson.

Sous le regard passionné de Alioune Ndoye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime

Des récifs artificiels constitués de bateaux de pêche obsolètes vidés, noyées de tout produit polluant et aménagés avec des nids, ont été immergés, vendredi dernier, aux larges des côtes sénégalaises, sous le regard passionné du ministre des Pêches e de l’Economie maritime, Mme Aminata Mbengue Ndiaye, et de l’ambassadrice de l’Union européenne (Ue) au Sénégal, Mme Irène Mingasson.

itaf-dem www.kafunel.com Alioune Ndoye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime
itaf-dem www.kafunel.com Alioune Ndoye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime

L’immersion de ces récifs tirés par bateaux l’un après l’autre à partir du Môle 10 du Port autonome de Dakar (Pad) vers les profondeurs des côtes Sénégalaises a connu un franc succès.

Laisser apparaitre un démarquage net entre l’eau douce et l’eau de mer

Et ce, dans un climat décontractant pour Aminata Mbengue Ndiaye, en compagnie de la représentante de l’Ue, qui se perdait dans la beauté de la mer lorsque, par endroit, celle-ci laissait apparaitre un démarquage net entre l’eau douce et l’eau de mer cheminant ensemble sans se mélanger et tantôt apeuré par les vagues (de la mer) qui font tanguer le bateau à bord duquel la délégation avait pris place.

Immersion d’un navire aux larges de Dakar, vendredi 1
Alioune Ndoye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime www.kafunel.com bateaux de pêches

Assise sur le pont supérieur de la chaloupe pour observer les opérations d’immersion d’épaves de bateaux, madame le ministre lancera: «je suis une Walo-Walo. Je ne connais pas la mer. Rien ne me vaut ce que je viens de faire là.

Cet Accord de partenariat dans le domaine des pêches, entre le Sénégal et l’Union européenne (2014-2019)

Présentement, je suis pressé de sortir d’ici», a-t-elle ironisé parlant de cette aventure.

Inauguration d’un centre de soins de la tête et du cou à Fann Résidence+
Inauguration d’un centre de soins de la tête et du cou à Fann Résidence+

Ce projet d’immersion d’épaves créatrices de récifs artificiels d’un coût de 26.396.000 F CFA est financé dans le cadre de l’appui sectoriel de l’Accord de partenariat dans le domaine des pêches, entre le Sénégal et l’Union européenne (2014-2019).

La ministre a vivement magnifié ce projet d’immersion très bénéfique pour la reproduction et le développement durable des ressources halieutiques.

Alioune Ndoye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime
Alioune Ndoye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime

A lire aussi

La représentante de l’Ue de déclarer: «l’immersion d’épaves créatrices de récifs artificiels est un acte concret et positif qui démontre notre volonté commune de soutenir une pêche durable, respectueuse des ressources halieutiques, de politiques modernes, créatrices d’opportunités et d’inclusion pour réussir ici (Sénégal).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here