Incendies apocalyptiques: les images impressionnantes du ciel orangé de San Francisco

0
16

Incendies apocalyptiques. Les habitants de San Francisco et de nombreuses villes de l’Ouest des États-Unis ont eu droit à un réveil apocalyptique le mercredi 9 septembre. Alors que des incendies continuent de ravager la Californie, un gigantesque écran de fumée a recouvert la baie de la région, empêchant les rayons du soleil de traverser.

Certains espèrent que ce phénomène permettra d’opérer des changements plus rapides pour lutter contre le réchauffement climatique. Retour sur les images aussi inquiétantes que fascinantes d’une ville sous « un ciel en feu ».

Incendies : Un réveil dans une ambiance apocalyptique 1 / 10

Incendies- les images impressionnantes du ciel orangé de San Francisco
Incendies- les images impressionnantes du ciel orangé de San Francisco

(Photo by Burak Arik/Anadolu Agency via Getty Images)

Le mercredi 9 septembre, les habitants de nombreuses villes de l’Ouest des États-Unis, dont San Francisco, se sont réveillés sous un ciel orange. Un phénomène dû à la fumée des incendies qui continuent de ravager le pays. « La brume due aux feux de forêt assombrit le ciel dans toute la baie de San Francisco », ont déclaré les autorités. Ces dernières conseillent aux personnes vulnérables de ne pas sortir en raison de la pollution de l’air.

« Bienvenue sur Mars » 2 / 10

Bienvenue sur Mars - 2 - 10
Bienvenue sur Mars – 2 – 10

(Photo by HAROLD POSTIC/AFP via Getty Images)

Les internautes ont immédiatement réagi face à ce paysage aussi singulier qu’inquiétant. La vue de San Francisco et du pont du Golden Gate sous un ciel orange a rappelé à certains des scènes de Blade Runner 2049, le film de science-fiction de Denis Villeneuve. « Bienvenue sur Mars », a également déclaré une internaute sur Twitter.

A lire aussi  Bilan Daaka 2019 : 2 incendies, 13 accidents et 70 interventions

Un « ciel littéralement en feu » 3 / 10

Un ciel littéralement en feu - 3 - 10
Un ciel littéralement en feu – 3 – 10

(Photo by Burak Arik/Anadolu Agency via Getty Images)

Si les internautes n’ont pas manqué d’humour face à ce paysage inédit, bon nombre espèrent qu’il permettra d’accélérer les changements face au réchauffement climatique. « Si le ciel littéralement en feu ne nous réveille pas à la réalité du changement climatique, rien d’autre n’y arrivera », a notamment affirmé l’influenceur Zach Kornfeld sur Twitter.

Un soleil absent 4 / 10

Un soleil absent 4-10
Un soleil absent 4-10

(Photo by David Paul Morris/Bloomberg via Getty Images)

Pendant plusieurs jours, une vague de chaleur et une odeur de fumée ont heurté San Francisco. Mais la température est retombée le mercredi 9 septembre, et n’a pas dépassé les 16°C dans l’après-midi, étant donné que le gigantesque écran de fumée a empêché les rayons du soleil de traverser. L’air serait par ailleurs plus respirable dans la ville, en comparaison avec le week-end du 5 septembre.

Des phares allumés 5 / 10

Des phares allumés 5 - 10
Des phares allumés 5 – 10

(Photo by Burak Arik/Anadolu Agency via Getty Images)

Dans cette ambiance apocalyptique, les automobilistes ont dû circuler avec les phares allumés en pleine journée. « Ces particules de fumée dispersent la lumière bleue et ne permettent qu’aux rayons jaunes, orange et rouges d’atteindre la surface, ce qui donne cette couleur orangée au ciel », a expliqué l’agence de contrôle de la pollution de l’air dans la baie de San Francisco.

La région de Fresno dévastée 6 / 10

La région de francisco devastée 6 - 10
La région de francisco devastée 6 – 10

(Photo by JOSH EDELSON/AFP via Getty Images)

Dans la région de Fresno, près d’un millier de pompiers luttent activement contre un feu baptisé Creek Fire. Selon les autorités locales, l’incendie s’est déjà répandu sur plus de 65 000 hectares.

A lire aussi  Près de 240.000 déplacés par les feux de Californie, les renforts arrivent

La côte Ouest des États-Unis ravagée par les flammes 7 / 10

La Côte Ouest des Etats-Unis devastées par des flammes 7 - 10
La Côte Ouest des Etats-Unis devastées par des flammes 7 – 10

(Photo by Philip Pacheco/Getty Images)

Les incendies continuent de ravager la côte Ouest des États-Unis, alimentés par des vents violents et la sécheresse. Les foyers s’étendent de l’État de Washington, à la frontière avec le Canada, jusqu’à la frontière mexicaine, près de San Diego en Californie. Des ordres d’évacuation ont été lancés dans la ville. Plus de vingt incendies ravagent actuellement la Californie, et certains restent hors de contrôle.

San Francisco 8 / 10

San Francisco 8 - 10
San Francisco 8 – 10

(Photo by Michael Short/Bloomberg via Getty Images)

Mardi 8 septembre, le gouverneur de l’État de Washington, Jay Inslee, a annoncé que neuf incendies ont consumé plus de 133 000 hectares en 24 heures. Il s’agit du double de la superficie brûlée au cours de l’année 2019 dans l’État. « Nous vivons dans un nouveau monde, ce n’est plus le Washington d’avant. Les conditions sont si sèches, si chaudes, si venteuses, parce que le climat a changé », a déclaré le gouverneur, qui a fait savoir que plus de 100 000 personnes ont été privées d’électricité.

Des températures record 9 / 10

Des températures record 9 - 10
Des températures record 9 – 10

(Photo by Ray Chavez/MediaNews Group/The Mercury News via Getty Images)

Dimanche 6 septembre, la température est montée à 49°C à Woodland Hills, en Californie. D’après le service météorologique national, il s’agit d’un record dans le comté de Los Angeles. En août dernier, l’une des températures les plus chaudes jamais enregistrées avait été relevée dans la vallée de la Mort, où le mercure avait atteint 54,4°C.

« Nous n’avons simplement pas assez de ressources » 10 / 10

Nous n'avons si^mplement pas assez de ressources 10 - 10
Nous n’avons si^mplement pas assez de ressources 10 – 10

(Photo by Michael Short/Bloomberg via Getty Images)

8000 km2 ont été dévorés par les flammes cette année en Californie. Les incendies ont coûté la vie à huit personnes dans l’État, selon les pompiers. « Nous n’avons simplement pas assez de ressources pour contenir tous les incendies », a déploré Randy Moore, responsable régional des services forestiers.

Laisser un commentaire