Vingt-cinq Palestiniens ont été tués lundi dans la bande de Gaza par des soldats israéliens à la frontière, où des dizaines de milliers de personnes manifestent contre le transfert à Jérusalem de l’ambassade américaine en Israël, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé local.

Ces décès portent à 79 le nombre de Palestiniens tués dans la bande de Gaza depuis le début d’un mouvement de protestation massif le 30 mars.

Ils font aussi de cette journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de 2014 dans l’enclave.

Laisser un commentaire