Le gouverneur de la région de Diourbel, Gorgui Mbaye, s’est dit optimiste quant à la réussite du Grand Magal de Touba qui sera célébré ce mardi, espérant une amélioration de l’approvisionnement en eau de la cité religieuse.

‘’Nous sommes rassurés, il y a une nette amélioration de la situation sur tous les plans. Nous sommes optimistes quant à la réussite du magal de Touba, édition 2020’’, a-t-il dit, lundi, au sortir d’une réunion de l’état-major du Magal.

Cette rencontre s’est tenue à la sous-préfecture de Ndame, en présence des représentants des forces de sécurité, de l’Office des forages ruraux (OFOR), de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) et du comité d’organisation. Le but était de passer en revue les engagements des services impliqués dans l’organisation du Magal.

A lire aussi  Le Gouverneur de Sédhiou exige une « distribution du matériel agricole à temps »

‘’Avec le contexte de Covid, il faut noter que nous avions souhaité avoir plus d’eau que l’année dernière ou les années passées’’, a indiqué le chef de l’exécutif départemental.

Il a justifié la pénurie cionstatée dans certaines zones de la cité religieuse par les lenteurs accusées pour la réparation de certains forages.

Ces ouvrages hydrauliques n’ont pas atteint le niveau optimal de fourniture d’eau, malgré leur mise en service à quelques heures de la célébration de l’évènement religieux, a-t-il expliqué.

‘’Les réparations exigeaient nécessairement la fermeture de forages. (…) Ces forages ont aussi mis du temps à être remis en service totalement pour avoir l’eau partout et revenir à la situation initiale. C’est une conjonction de plusieurs facteurs qui a amené cette situation’’, a indiqué l’autorité administrative.

Toutefois, il a signalé que la situation commence à s’améliorer dans la capitale du mouridisme, qui compte présentement 33 forages, contre 29 forages en 2019.

Le Gouverneur de Diourbel

‘’Il faut dire que la situation s’améliore de jour en jour, même si nous sommes persuadés que l’eau ne sera pas suffisante’’, a affirmé le gouverneur de Diourbel. Il espère qu’elle aille vers une « satisfaction totale de l’eau à Touba avec des réformes en profondeur, c’est-à-dire un diagnostic du réseau et un plan directeur’’.

Pour soulager les pèlerins, les autorités ont procédé à l’injection dans le réseau de 110 camions-citernes, compte non tenu d’un appui de la Sonatel avec une cinquantaine de bâches d’eau souple.

A lire aussi  Plus aucun cas Covid-19 à Kaffrine : Le Gouverneur appelle les populations à faire preuve de vigilance

‘’Il y a aussi l’autorité du waqf qui est revenu pour donner une dizaine de camions-citernes. C’est un parc assez important qui est venu comme adjuvant hydraulique apporter le bémol dans cette crise, cette situation assez tendue, à savoir la distribution correcte de l’eau à Touba’’, a-t-il souligné.

Laisser un commentaire