Le lob somptueux de Yohan Cabaye contre Arsenal. Pandémie de coronavirus oblige, le monde du football est à l’arrêt. Mais pas Le Figaro, qui vous fait revivre quotidiennement les plus beaux buts de ces dernières années. Aujourd’hui, le lob inspiré de Yohan Cabaye avec Crystal Palace.

«On sait qu’il peut marquer ce genre de buts», soufflait l’entraîneur Sam Allardyce au micro de Sky Sports, après la victoire de Crystal Palace contre Arsenal (3-0). Il, c’est Yohan Cabaye.

L’ancien international français (48 sélections) a laissé son instinct s’exprimer en ce 10 avril 2017, face aux Gunners d’Arsène Wenger. Pour le plus grand plaisir des supporters au Selhurst Park.

«C’était un but de très, très grande classe.»Sam Allardyce, entraîneur de Crystal Palace

Les Eagles avaient idéalement entamé le match grâce à Andros Townsend, auteur de l’ouverture du score (17e).

Ils ont ensuite tenu le score, notamment grâce à un solide Mamadou Sakho en défense. Jusqu’à faire le break. Townsend a décalé Wilfried Zaha côté droit.

Lob somptueux de Yohan Cabaye contre Arsenal

L’Ivoirien a judicieusement servi Yohan Cabaye à ras de terre dans la surface. Le milieu de terrain français a alors délivré une frappe lobée pleine de spontanéité.

A lire aussi Michel Hidalgo inhumé avec un survêtement de l’Olympique de Marseille

Le gardien Emiliano Martinez a eu beau se détendre de tout son long, il était loin du ballon qui est retombé dans le petit filet (63e).

Le but de Cabaye contre Arsenal en avril 2017

Le portier argentin a même commis une faute cinq minutes plus tard sur Townsend, permettant à Luka Milivojevic d’enfoncer le clou sur penalty (68e).

Un succès ô combien important pour Palace, dans la course au maintien en Premier League, et un magnifique but de Cabaye qui valait cher, comme sa joie dans les bras des supporters l’a laissé paraître.

«C’était un but de très, très grande classe», soulignait son coach Allardyce. Un souvenir impérissable pour Cabaye (34 ans), de retour en France cette saison, à l’AS Saint-Etienne après son éclosion à Lille et son passage au PSG.

Laisser un commentaire