L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports Mamadou Lamine Keïta a soutenu une thèse de doctorat en économie, mercredi, à l’Université Gaston-Berger de Saint-Louis (nord), un travail qui s’attache à établir des liens entre ‘’la pauvreté grandissante’’ dans le monde rural sénégalais et ‘’la faible performance de l’agriculture’’, a-t-on appris de source universitaire.

Mamadou Lamine Keïta , ancien ministre de la Jeunesse et des Sports sous Abdoulaye Wade et maire de la commune de Bignona (sud), a obtenu la mention ‘’Très honorable’’ avec sa thèse intitulée : ‘’L’évaluation d’impact des programmes agricoles sur les performances productives et la pauvreté’’.

‘’Dans son travail, l’impétrant a démontré que la pauvreté grandissante dans le monde rural sénégalais s’explique en grande partie par la faible performance de l’agriculture, car c’est de cette activité que les ménages ruraux tirent l’essentiel de leurs moyens de subsistance’’, explique un communiqué.

Pour faire face à cette situation, ajoute le communiqué résumant le travail de Mamadou Lamine Keïta, ‘’l’Etat met en place des projets et programmes agricoles’’, lesquels ‘’mobilisent des milliards dans un contexte de rareté des ressources où l’efficacité et l’efficience voudraient que chaque franc soit bien utilisé’’.

Mamadou Lamine Keïta, ancien Ministre, est Docteur en économie

Il est donc ‘’légitime et impératif pour tout programme de s’interroger sur le niveau réel de son impact sur la population cible’’, en partant de l’évaluation d’impact, ‘’une technique qui mobilise des outils statistiques et économétriques pour produire des résultats qui sont une aide à la décision pour les pouvoirs publics’’.

A lire aussi  Inquiétude et désolation légitimes pour le Sénégal face au Coronavirus ! Par Dr. Mamadou Mansour Diouf

‘’Une bonne évaluation d’impact peut conduire à améliorer un programme, à le poursuivre ou même à l’abandonner dans le cas où l’on estime que l’argent n’est finalement pas bien utilisé’’, souligne la même source.

‘’Dans sa thèse, conclut le communiqué, Monsieur Mamadou Lamine Keïta a indiqué les éléments sur lesquels l’accent doit être mis pour qu’un programme agricole puisse permettre de lutter efficacement contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire en milieu rural.’’

Laisser un commentaire