L’affaire des munitions volées à la base militaire de Ouakam, qui a eu des développements jusqu’en Mauritanie, connaît un nouveau retentissement.

Selon Libération, le parquet, qui privilégie la piste terroriste, a ouvert, hier, une information judiciaire pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et détention illégale d’armes en vue de la commission d’actes terroristes.

Le Procureur a aussi requis le mandat de dépôt contre Macky Taal Ndiaye et Ameth Ndiaye, les deux convoyeurs des munitions volées. Les deux mis en cause feront face, aujourd’hui, au Doyen des juges.

Publicités

Laisser un commentaire