La pandémie de Covid-19 perturbe la lutte contre la rougeole (ONU). Les cas de rougeole ont diminué en 2020 dans le monde, mais les efforts pour combattre la pandémie de Covid-19 ont perturbé les campagnes de vaccination et de prévention.

La pandémie de Covid-19 perturbe la lutte contre la rougeole (ONU)
La pandémie de Covid-19 perturbe la lutte contre la rougeole (ONU)

Les cas de rougeole ont diminué en 2020 dans le monde, mais les efforts pour combattre la pandémie de Covid-19 ont perturbé les campagnes de vaccination et de prévention, ont mis en garde jeudi l’OMS et les autorités sanitaires américaines.

« En novembre, plus de 94 millions de personnes risquaient de ne pas être vaccinées comme prévu à cause de l’interruption des campagnes de lutte contre la rougeole dans 26 pays », notent l’Organisation mondiale de la santé et des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des Etats-Unis.

« Bon nombre de ces pays connaissent actuellement des flambées épidémiques. Parmi les pays ayant reporté les campagnes prévues pour 2020, seuls huit (Brésil, Éthiopie, Népal, Nigéria, Philippines, République centrafricaine, République démocratique du Congo et Somalie) ont repris leur campagne après un retard initial », note encore ce document.

« Avant qu’il y ait une crise du coronavirus, le monde était en proie à une crise de la rougeole, qui n’a pas disparu », a déclaré Henrietta Fore, Directrice générale de l’UNICEF.

De fait, la rougeole a tué 207.500 personnes l’an dernier dans le monde, un chiffre en hausse de 50% par rapport à 2016.

La rougeole avait progressé dans toutes les régions, avec d’importantes épidémies signalées en République démocratique du Congo, à Madagascar, en Ukraine ou encore dans les îles Samoa et au Brésil.

Au total, près de 870.000 cas de rougeole ont été rapportés en 2019, soit le chiffre le plus élevé jamais enregistré depuis 2016.

Pour le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, « ces données montrent clairement que nous ne parvenons pas à protéger les enfants contre la rougeole dans toutes les régions du monde ».

Pandémie de Covid-19 perturbe la lutte contre la rougeole (ONU)

A lire aussi

Et pourtant, a-t-il relevé dans un communiqué, « nous savons comment prévenir les flambées de rougeole et les décès ».

La rougeole, caractérisée par l’éruption de taches rouges sur la peau, est causée par un virus qui se transmet très facilement par contact direct ou dans l’air ambiant.

La plupart des décès sont dus aux complications de la maladie. Parmi les complications les plus graves, l’OMS cite des cécités, des encéphalites (qui peuvent s’accompagner d’oedèmes cérébraux), des diarrhées sévères, des infections auriculaires et des infections respiratoires graves comme la pneumonie.

– Défiance anti-vaccin – Avant que la vaccination ne soit introduite en 1963 et qu’elle ne se généralise, on enregistrait tous les 2/3 ans d’importantes épidémies qui pouvaient causer environ 2,6 millions de décès par an, selon l’OMS.

Après une baisse spectaculaire des cas entre 2000 et 2016 grâce à d’importantes campagnes de vaccination, la rougeole a connu une forte recrudescence dans le monde, en raison d’une vaccination insuffisante liée notamment, dans certains pays et communautés, à une défiance envers les vaccins.

Cette méfiance à l’égard du vaccin combiné Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) a été provoquée par une étude de 1998 qui liait le vaccin et l’autisme.

Il a pourtant été établi rapidement que son auteur avait falsifié ses résultats, et plusieurs études ont montré depuis que le vaccin n’augmentait pas le risque d’autisme, a souligné à plusieurs reprises l’OMS.

La proportion de la population mondiale ayant reçu la première dose du vaccin (sur deux recommandées) stagne désormais depuis dix ans entre 84% et 85%, et celle de la deuxième dose est de 71%. Pour empêcher les épidémies, l’objectif est 95%.

Les six pays qui comptaient l’an dernier le plus grand nombre de nourrissons n’ayant pas reçu la première dose sont le Nigeria, l’Ethiopie, la République démocratique du Congo, le Pakistan, l’Inde et les Philippines.

« Nous devons travailler collectivement pour soutenir les pays et engager les communautés à vacciner tout le monde, partout, contre la rougeole et à arrêter ce virus mortel », a demandé le chef de l’OMS.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here