Démis de son poste de ministre de la Justice lors du dernier remaniement, Ismaïla Madior Fall a été nommé, aussitôt après, ministre d’État à la présidence de la République.

Quelques jours après, les langues commencent à se délier sur les raisons de son limogeage.

Selon Enquête, ce sont des barons de la magistrature, non content de sa gestion du département de la justice, qui ont réclamé et obtenu la tête de l’ex-garde des Sceaux.

Car, à leurs yeux, le professeur de droit était devenu une menace réelle pour leur avenir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here