Bilan positif du Programme lecture pour tous. Le conseiller technique du ministre de l’Education, Ngary Faye, et l’Inspecteur d’académie de Fatick, Mamadou Niang, ont magnifié jeudi ’’les résultats concluants’’ du programme Lecture pour tous (LPT) après quatre année de mise en œuvre dans six régions.

’’A cette étape du projet, après quatre années de mise en œuvre, nous sommes dans la dernière année et les résultats sont concluants’’, a déclaré M. Faye.

Il s’entretenait avec des journalistes au cours d’une cérémonie de remise symbolique de lots de matériel didactique destinés aux élèves des classes du CI, CP, et du CE1, d’écoles élémentaires publiques dans les six régions d’intervention du programme : Fatick, Diourbel, Kaffrine, Kaolack, Louga, et Matam.

A lire aussi  Le Chef de l’Etat appelle à exécuter le programme de modernisation des marchés publics

Prévu pour durer de 2016 à 2021, le programme LPT financé par l’USAID, ambitionne de toucher 500 000 élèves et 4500 écoles.

’’Nous disons donc merci au peuple américain pour son accompagnement’’, a ajouté Ngary Faye, rappelant que ’’l’objectif de ce projet, c’est la maitrise de la lecture pour faciliter tous les autres apprentissages connexes’’.

’’L’intérêt de ce projet, a-t-il encore souligné, c’est de commencer l’apprentissage avec une langue que l’enfant maitrise déjà à la maison’’.

’’Et c’est tout l’intérêt de ce projet, en terme de gain de temps et de performances, toutes les expériences dans le domaine des langues nationales ont prouvé que l’enfant apprend plus vite et mieux s’il apprend dans sa langue. Il n’y a pas d’équivoque’’, a encore commenté M. Faye.

Programme lecture pour tous a obtenu ’’des résultats concluants’’ (autorités)

L’inspecteur d’académie de Fatick, Mamadou Niang, a témoigné de son côté que le programme a permis de réaliser ’’des résultats probants’’ dans le domaine de la lecture au niveau des classes expérimentales.

’’Avec le LPT, il ne s’agit pas d’apprendre aux enfants les langues nationales, il s’agit plutôt de les utiliser pour aider l’enfant à lire et à lire correctement le français’’, a-t-il précisé.

’’Donc, ce n’est pas de l’alphabétisation, donc pas d’amalgame à ce niveau’’, insiste-t-il en présence du directeur du bureau Education de l’USAID, David Bruns et d’acteurs du secteur.

A lire aussi  Programme décennal de lutte contre les inondations poursuit sa marche (Macky Sall)

’’Ici à Fatick, nous pouvons dire que ce programme est bénéfique dans l’amélioration des performances en lecture initiale des élèves ciblés’’, a déclaré l’IA.

’’Nous avons remarqué que depuis quatre ans, d’année en année, les résultats du taux de réussite au CFEE augmentent’’, a-t-il indiqué.

A titre d’exemple, pour le CFEE, ’’en 2007, on était à 49% de taux de réussite, cette année nous sommes à 82%’’, s’est réjoui l’inspecteur d’académie de Fatick.

Laisser un commentaire