La santé des chefs d’État africains reste un des plus grands secrets. Et pourtant bon nombre de présidents sont malades, mais personne n’en sait grand-chose tellement le secret est bien gardé en la matière.

A lire aussi :
Révélations fracassantes sur « Ces malades qui nous gouvernent… »


Dans beaucoup de pays, faut-il rappeler que, sur la base de la Constitution, pour être président de la République, il faut avoir 35 ans au moins. Il n’y a pas de plafond pour la limite d’âge.

Robert Mugabé, l’actuel président du Zimbabwe est âgé de plus de 90 ans, toujours au pouvoir. Très malade, mais il s’accroche toujours au fauteuil.

Plusieurs fois déclaré mort, Mugabé réagit souvent avec humour en disant : ‘’j’ai au moins quelque chose de plus que Jésus Christ, puisque je suis mort plusieurs fois’’.

Alors que les citoyens africains ont du mal à se faire soigner tellement le système sanitaire lui-même est malade, les dirigeants du continent eux n’hésitent pas à prendre la direction de l’Europe ou de l’Asie pour bénéficier des meilleurs soins.

Mais ils ne révèlent jamais de quoi ils souffrent et entretiennent le secret sur le sujet. Et pourtant, le plus souvent, ils sont rongés par des maladies comme la prostate, le cancer.

Actuellement, le Nigéria est dirigé par son Vice-président. Le président Mouhammadu Buhari est toujours à Londres pour soigner une pathologie qui inquiète le peuple nigérian.

Le Malien Ibrahima Boubacar Keita est toujours malade. Il a subi une opération en France, il y a un an. Le président béninois, Patrice Talon, a dû se résoudre à communiquer sur les opérations qu’il a subies en France alors que son camp soutenait mordicus que le chef de l’État, qui avait disparu des écrans radars, se portait comme un charme. Au contraire!!

Au Cameroun, la santé de Paul Biya, 84 ans, inquiète tout le pays. Son voisin tchadien serait également très malade au point que les Tchadiens évoquent sa succession.

Le Mauritanien Abdel Aziz avait reçu une balle à l’estomac, en 2013 dans une affaire de mœurs, que le pouvoir mauritanien avait camouflée en accident. L’homme souffre aussi d’autres malades.

Le continent africain souffre des séquelles de la colonisation, du pillage de ces ressources, de ses dictateurs avec leurs biens mal acquis, mais aussi de ses présidents… Malades.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.