Coronavirus : Les effets du rappel de vaccin injecté aux soldats israéliens en examen aux États-Unis

0
7
83 / 100

Les États-Unis examinent les effets du rappel de vaccin injecté Coronavirus aux soldats israéliens. Des flacons des vaccins Pfizer et Moderna contre le Covid -19 à Jackson, Mississippi, le 21 septembre 2021. La myocardite a dans de rares cas été liée aux vaccins à ARNm principalement chez les jeunes hommes.

Rappel de vaccin injecté Covid-19 aux soldats israéliens en examen aux États-Unis

Les responsables américains de la santé comptent sur les données collectées par l’armée israélienne pour clarifier les conditions de risque d’inflammation du muscle cardiaque chez les jeunes personnes ayant reçu un rappel du vaccin Pfizer contre le coronavirus, un facteur décisif pour les régulateurs avant d’accorder l’approbation complète de cette injection.

Avec une vaccination qui piétine, les États-Unis dépassent les 700.000 morts du Covid (photo d'illustraiton)
Avec une vaccination qui piétine, les États-Unis dépassent les 700.000 morts du Covid (photo d’illustraiton)

A lire aussi

La myocardite a dans de rares cas été liée aux vaccins à ARNm à deux doses fabriqués par les laboratoires américains Pfizer et Moderna, principalement chez les hommes de moins de 30 ans, mais les experts américains tentent d’en comprendre le véritable risque.

Conseiller du gouvernement américain sur la crise du Covid-19

« La vraie question à laquelle nous n’avons pas encore répondu concerne la sûreté d’un vaccin à ARNm chez les jeunes vis-à-vis de la myocardite », a déclaré à Reuters le conseiller du gouvernement américain sur la crise du Covid-19, l’immunologue Anthony Fauci, lors d’une interview téléphonique vendredi.

« Les Israéliens auront bientôt des données relatives car ils vaccinent tout le monde dans le pays, je pense, à partir de 12 ans, y compris leurs recrues militaires », a-t-il indiqué

L’Agence américaine des médicaments (FDA) a décidé la semaine dernière de limiter l’injection d’un rappel notamment aux plus de 65 ans, justifiant son avis par un manque de données concernant les risques de myocardite, chez les adolescents et jeunes adultes masculins.

Or les données militaires israéliennes devraient aider à combler ce manque d’informations, a estimé le Dr Fanci, tandis que l’administration Biden envisage une vaste campagne de rappels pour tous les Américains à la lumière de preuves de la diminution de l’efficacité du vaccin au fil du temps.

A lire aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here