Revue de presse du 29 mai 2020 : Le refus de l’inhumation à des personnes décédées du Covid-19 à la UNE

0
17
Revue de presse du 29 mai 2020 Le refus de l’inhumation à des personnes décédées du Covid-19 à la UNE
Revue de presse du 29 mai 2020 Le refus de l’inhumation à des personnes décédées du Covid-19 à la UNE

Le phénomène du refus de l’inhumation à des personnes décédées du Covid-19 est un des sujets liés à la pandémie du nouveau coronavirus traités par les quotidiens reçus vendredi à l’APS.

Enquête ouvre sur l’opposition ‘’violente’’ à l’inhumation des morts de covid-19 et affiche à la Une ‘’Le virus d’outre-tombe’’.

A lire aussi   Les formes et les enjeux de la communication

’’La psychose liée au coronavirus continue même jusqu’ après la mort. En effet, les Sénégalais, en particulier ceux qui vivent dans la banlieue dakaroise, ne diront pas le contraire. Des populations des localités de Malika et Diamaguène Sicap-Mbao se sont opposées, dernièrement, à l’inhumation de victimes de la Covid-19. A Malika, au-delà d’interdire l’accès du cortège funèbre au cimetière, les voitures des sapeurs-pompiers ont été caillassées et des agents blessés’’, souligne le journal.

Le quotidien L’As soutient que ‘’les populations qui ont saccagé les ambulances des secouristes avant-hier à Diamaguène pour s’opposer à l’inhumation d’un mort du covid-19 dans leur cimetière vont devoir payer cher leur ignoble attitude’’.

’’D’après des sources de L’As, quatre parmi les instigateurs de cette rébellion ont été interpellés et placés en garde-à-vue par la Police de Diamaguène Sicap Mbao’’.

Dans L’Observateur, Cheikh Ibrahima Niang, socio-anthropologue explique que ‘’le refus de l’inhumation à un mort du Covid-19 donne une idée de l’étendue de la panique’’.

Sur le plan de l’évolution de la maladie, Le Témoin note que le nombre de décès ‘’monte à 41, 95 personnes testées positives’’, jeudi.

‘’C’est comme si le coronavirus n’attendait que l’assouplissement des mesures de confinement pour accélérer de plus belle la cadence des contaminations ! En effet, alors que le virus était contenu dans des proportions presque insignifiantes de son apparition dans notre pays le 02 mars dernier jusqu’au 11 mai, date à laquelle le président de la République a annoncé un déconfinement partiel, il a, depuis lors, commencé une folle chevauchée’’, souligne le journal.

Source A parle de ‘’chiffres +tragiques+’’ du Covid-19 au Sénégal. ‘’L’inquiétude continue de gagner les esprits des Sénégalais, à cause de la multiplication des cas de décès notés ces derniers jours (…) La preuve, hier, le Ministère de la Santé et de l’Action sociale a annoncé deux décès supplémentaires, portant le total à 41, depuis le début de l’épidémie’’, souligne Source A.

Selon les chiffres officiels, 3348 cas positifs sont recensés, depuis le 2 mars, dont 1686 patients guéris, 41 cas de décès, 1 et 1620 sous traitement, note le journal.

Refus de l’inhumation à des personnes décédées du Covid-19 ….

Le Quotidien parle d’’’état de stress’’ et relève que le Sénégal ‘’franchit la barre des 40 morts’’.

Avec 70 % des cas positifs, ‘’Dakar (est la) capitale du virus’’, dit WalfQuotidien.

Le Soleil signale que, dans le cadre de la relance des économies, le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall a lancé un appel au G20 en faveur de l’Afrique.

Macky Sall, selon Sud Quotidien, est ‘’interpellé’’ de ‘’toutes part’’ au sujet de l’état d’urgence et du couvre-feu en vigueur depuis le 23 mars.

La Tribune souligne que ‘’d’ici quelques jours, le Sénégal aura vécu trois mois sous état d’urgence assorti de couvre-feu’’ pour ‘’circonscrire l’épidémie’’.

’’Cependant, du 23 mars dernier à nos jours, force est de reconnaître que le nombre de cas contacts comme le nombre issu de la transmission communautaire a fortement grimpé, malgré le nombre de personnes considérées comme guéries. Face à une telle situation, et malgré les mesures d’assouplissement récemment prises par le +général+ en chef, tout peut nous conduire à une prorogation du couvre-feu. Mais, dans quelles conditions ?’’, lit-on dans le journal.

Laisser un commentaire