La situation socio-politique en Libye est plus que jamais inquiètante. L’Organisation des Nations Unies a pris les devants pour inviter tous les acteurs à la table des discussions autour d’une conférence nationale sur la Libye. Mais hélas ! C’est un report sine dié…. Les combats qui font rage en Libye ont conduit au report de la Conférence nationale devant réunir les Libyens autour d’une table de négociation.

La rencontre (Conférence nationale) devrait se tenir dans la ville de Ghadames, une oasis de l’ouest du pays pour tracer l’avenir politique du pays.

Le représentant spécial auprès de la Mission des Nations Unies en Libye, Ghassan Salamé, a déclaré qu’il ne pouvait demander aux Libyens d’assister à une conférence « sur fond de bombardements d’artillerie et de raids aériens ».

Il a toutefois exprimé sa détermination à organiser la rencontre « dans les meilleurs délais ».

Mais 6 jours après le début des affrontements dans la capitale Tripoli entre les rivaux armés du pays situés à la périphérie du sud de Tripoli, ce report était inévitable.

Les derniers combats ont commencé après une attaque des forces fidèles au général Khalifa Haftar, opposant au gouvernement de Tripoli soutenu par l’ONU, et à d’autres groupes armés qui le soutiennent.

Publicités

Laisser un commentaire