Retour des touristes russes en Egypte
Retour des touristes russes en Egypte

Retour des touristes russes en Egypte. Après des années d’interdiction, la Russie a repris ses vols vers la Mer Rouge, et le tourisme reprend peu à peu.

Retour des touristes russes en Egypte

Les touristes russes reviennent en nombre au niveau de la mer Rouge en Egypte. Depuis l’attaque terroriste d’un avion en 2015 qui a fait 224 victimes, essentiellement russes la ville de Charm el-Cheikh souffre de l’absence de touristes.

Rapidement après l’attaque, la Russie a interdit aux avions russes d’atterrir dans la zone, et ce n’est que récemment que l’interdiction de longue date a finalement été levée.

« Je ne vois pas trop de différences par rapport à avant 2015 », explique Roland Juni, un touriste hongrois. « Les hôtels, les gens et les bazars de la ville sont presque toujours les mêmes. J’aimais bien la ville il y a plusieurs années et je l’aime bien maintenant ».

Des touristes aux abords de la Mer Rouge

Les belles îles attirent des milliers de touristes
Les belles îles attirent des milliers de touristes

Actuellement, une vingtaine de vols en provenance de la Russie atterrissent à Charm el-Cheikh chaque semaine. Pour augmenter ces chiffres, le ministère du Tourisme égyptien a supprimé les frais de visa pour 28 pays.

« Avant l’attaque de l’avion, il y avait entre 120 et 150 vols venant de Russie par semaine », raconte Abdelqader Abdel-Rahman. « On espère que les choses reviendront à ce qu’elles étaient ».

Avant la pandémie en 2019, le tourisme avait rapporté 13 milliards de dollars à l’Egypte… Avant de dégringoler à 4 milliards l’an dernier, mettant en difficulté les deux millions de travailleurs du secteur.

Une seule saison réussie de quatre mois

« Nous avons seulement besoin d’une bonne saison à Charm el-Cheikh », explique Moussa al-Nahas, vendeur dans la ville.

« Une seule saison réussie de quatre mois, comme nous en avions avant la révolution, surtout en 2009 et 2010. C’est tout ce dont nous avons besoin. »

Le secteur du tourisme représente environ 10 % du PIB du pays, où un tiers de ses 100 millions d’habitants vit sous le seuil de la pauvreté.

RECOMMANDÉ POUR VOUS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here