2 députés de BBY impliqués dans trafic de faux passeports diplomatiques : Les «épouses» payaient 4,5 millions de F CFA

0
50
81 / 100

Les confessions n’ont pas tardé à devenir virales sur la toile et les réseaux sociaux. Il s’agit du scandale du siècle de trafic de faux passeports diplomatiques impliquant 2 députés de BBY. Pis, les «épouses» payaient 4,5 millions de F CFA…

Trafic de faux passeports diplomatiques impliquant 2 députés de BBY

Le dossier sur le trafic de faux passeports diplomatiques n’a pas encore fini de révéler tous ses secrets.

Après que Seneweb a levé le lièvre sur cette sale affaire, le quotidien « Les Échos » a livré, dans son édition du jour, que le cerveau de l’affaire « mariait » ses clientes aux députés de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) E. S. et D. B., afin qu’elles puissent obtenir des passeports diplomatiques.

A lire aussi

Ainsi, chaque « épouse » payait 4,5 millions de F CFA pour son «précieux» document. Pis, des bulletins d’indemnités parlementaires, des photocopies des passeports diplomatiques authentiques des députés ont été saisis chez le principal présumé trafiquant E. D. Kondé.

Il nous revient également que présentement, deux victimes, une Guinéenne et une Sénégalaise, ont déjà déposé leur plainte au niveau de la Division des investigations criminelles (Dic).

Sauf changement de dernière minute

La garde à vue du sieur Kondé a été prolongée. Toutefois, il sera déféré au parquet très prochainement, sauf changement de dernière minute.

Le présumé faussaire, sous le coup des plaintes à la Dic, a été arrêté non loin de la Rts.

L’association de malfaiteurs, faux et usage de faux en documents administratifs, escroquerie et trafic de migrants sont visés.

Obtention de passeports diplomatiques

En fait, E. D. Kondé a avoué que «ses collaborateurs députés le recevaient respectivement au niveau de leur bureau.

Et, en complicité avec ces derniers, il confectionnait des certificats de mariage à leurs clientes pour l’obtention de passeports diplomatiques».

«Le faussaire mentionnait sur ces faux certificats de mariage que ses clientes étaient des épouses de ces députés, pour qu’elles obtiennent des passeports diplomatiques en vue de convoler en justes noces», informe-t-on.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here