Une ‘’Hausse modérée’’ de la production d'arachide à Kafrine
Une ‘’Hausse modérée’’ de la production d'arachide à Kafrine

La production d’arachide devrait connaître cette année ‘’une hausse modérée’’, celle du mil ‘’une stagnation’’, dans la région de Kaffrine (centre), a-t-on mercredi du directeur régional du développement rural, Samba Ndao Tall.

A lire aussi : ISRA invite à une approche multidisciplinaire pour atténuer les effets des changements climatiques sur l’agriculture

‘’Pour cette campagne agricole 2019-2020, nous nous attendons à une hausse des productions de maïs, de sésame, de niébé et de pastèque, à une hausse modérée des productions d’arachide et de sorgho et à une stagnation de la production de mil’’, a déclaré M. Tall dans un entretien avec l’APS et le quotidien Le Soleil.

Cette année, ‘’plus de 272.000’’ tonnes d’arachide ont été produites dans la région, qui va récolter 347.131 tonnes de céréales, selon le directeur régional du développement rural. Samba Ndao Tall estime que les producteurs de la région de Kaffrine ont augmenté cette année leurs surfaces cultivées et ont renforcé ‘’la diversification agricole’’ en recourant à la pastèque, au sorgho, au sésame et au niébé.

‘’La pluviométrie des mois d’août, septembre et octobre a été favorable au développement végétatif des différentes cultures dans la région de Kaffrine’’, a-t-il constaté.

L’arachide, le mil et le maïs ont connu un ‘’sévère stress hydrique’’, qui a retardé l’évolution des cultures dans certaines parties de la région, selon M. Tall. D’août à octobre, les pluies ont été assez abondantes pour permettre de rattraper le retard de l’installation de l’hivernage et combler le déficit pluviométrique de la région, a-t-il remarqué.

Cette année, ajoute M. Tall, la région de Kaffrine a obtenu un cumul pluviométrique ‘’moyen’’ de 589 millimètres en 34,4 jours, contre 605,9 millimètres en 2018, soit un déficit de 16,9 millimètres.

‘’Les efforts fournis par l’Etat pour renforcer la mécanisation de l’agriculture ont fortement contribué aux bons résultats de l’hivernage à Kaffrine’’, s’est-il réjoui, soulignant que ces efforts ‘’ont renforcé la résilience des producteurs face à la variabilité climatique’’.

Toutes les cultures ont atteint ‘’la maturité physiologique’’, et les récoltes sont entamées depuis la fin du mois d’octobre, selon M. Tall. Le gouverneur de la région, Jean-Baptiste Coly, va entamer jeudi ‘’une tournée agricole’’, durant laquelle il va s’entretenir avec les producteurs.

Publicités

Laisser un commentaire