Au Pérou, le bras de fer continue entre le président Martin Vizcarra et le Congrès, dominé par l’opposition fujimoriste et apriste.

La semaine dernière, les députés ont marqué un point en archivant la demande présidentielle d’avancer d’un an les élections générales pour mettre fin au blocage institutionnel du pays.

Ce mardi 1er octobre, le président a répliqué en annonçant la dissolution du Congrès.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here