Washington et Moscou à couteaux tirés. Les États-Unis ne disposeront plus que d’une seule représentation diplomatique à Moscou, après la fermeture du consulat de Vladivostok et le gel des activités de celui d’Ekaterinbourg dans l’Oural.

Washington va fermer ses consulats à Ekaterinbourg et Vladivostok en Russie. Cette décision a été prise en réponse à des problèmes permanents de personnels depuis 2017, date à laquelle Moscou a imposé un plafonnement du nombre de collaborateurs à la mission américaine en Russie.

Les États-Unis ne disposeront plus que d’une seule représentation diplomatique à Moscou, après la fermeture du consulat de Vladivostok et le gel des activités de celui d’Ekaterinbourg dans l’Oural.

Washington annonce la fermeture de deux consulats américains en Russie

Cette décision est lourde de conséquences pour les Russes qui souhaitent obtenir un visa pour les États-Unis, puisqu’ils ne pourront obtenir leur sésame qu’à Moscou, alors que le pays s’étend toutefois sur neuf fuseaux horaires.

La Russie s’interroge pourtant sur le timing et la nature de cet acte qu’on ne peut pas qualifier d’amical.

En effet, dans un mois, le département d’État américain passera sous l’administration Biden et aucun spécialiste russe de politique étrangère ne peut croire que cette décision a été prise en concertation avec l’équipe de transition.

Une autre explication de cette fermeture inattendue réside dans un simple calcul de rentabilité.

Depuis 2017, le nombre de représentants diplomatiques américains a été plafonné et il est possible aussi que le maintien de ces deux consulats ne soit pas suffisamment rentable, Washington préférant se concentrer sur Moscou.

► (Ré)écouter : États-Unis: la future diplomatie de Joe Biden à l’opposée de celle de Donald Trump?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here