Qui est Abdourahamane Tiani, le général qui a pris le pouvoir au Niger ?

0
11

Qui est Abdourahamane Tiani, le général qui a pris le pouvoir au Niger ? Le général Abdourahamane Tiani s’impose comme le nouvel homme fort du Niger, après le coup d’État ayant renversé le président élu Mohamed Bazoum. Chef de la garde présidentielle depuis 2011, ce militaire de 59 ans est peu connu de la scène publique. Ses proches le décrivent comme « homme à poigne », « valeureux » et surtout « populaire » auprès des quelque 700 éléments de son unité.

Abdourahamane Tiani, le général qui a pris le pouvoir au Niger

Le Premier ministre du Niger a condamné la tuerie
Le Premier ministre du Niger a condamné la tuerie

Le général Abdourahmane Tiani, à l’origine du coup d’État au Niger ayant renversé le président Mohamed Bazoum, lors d’une rencontre avec des ministres à Niamey, le 28 juillet 2023.

Il est décrit comme discret, mais avec de la « poigne ». Le général Abdourahamane Tiani, chef de la garde présidentielle du Niger à l’origine de la chute du président élu Mohamed Bazoum, va désormais diriger un pays miné par la violence jihadiste et la pauvreté.

Jusqu’alors, ce militaire âgé de 59 ans, commandant de la garde présidentielle, s’était fait discret sur la scène publique. Il est apparu au grand jour à la TV nationale, vendredi 28 juillet, en tant que président de la junte qui a pris le pouvoir, et à qui l’Union africaine a demandé de « retourner dans ses casernes ».

« Une figure très consensuelle »

Coronavirus en Afrique la catastrophe annoncée était-elle justifiée _nigeria_afp976
Coronavirus en Afrique la catastrophe annoncée était-elle justifiée _nigeria_afp976

« On ne le connaît pas beaucoup en dehors des milieux militaires, il n’a pas de présence publique affichée. C’est un homme de l’ombre, puissant, mais pas une figure très consensuelle », décrit Ibrahim Yahaya Ibrahim, chercheur pour International crisis group, ONG qui œuvre pour la prévention et la résolution des conflits armés.

Réputé fidèle de l’ex-président Mahamadou Issoufou, qui l’avait nommé chef de la garde présidentielle durant ses deux quinquennats de 2011 à 2021, Abdourahamane Tiani a été reconduit à son poste par Mohamed Bazoum, dauphin de Mahamadou Issoufou, alors fraîchement élu à la présidence.

Mais, selon des proches du président Bazoum contactés par l’AFP, les relations entre le général Tiani et le chef de l’État s’étaient dégradées depuis plusieurs mois, Mohamed Bazoum ayant récemment exprimé sa volonté de le remplacer à la tête de sa garde.

Le général « assistait très rarement aux cérémonies officielles et aux activités du président », se faisant souvent représenter par son adjoint, le colonel Ibroh Amadou Bacharou, lui aussi membre de la nouvelle junte, a affirmé à l’AFP un proche du président déchu sous couvert d’anonymat.

« Son remplacement et une refonte en profondeur de la garde présidentielle devaient être décidés dès ce jeudi (27 juillet) en conseil des ministres », confie un autre proche de Mohamed Bazoum.

« Controversé » au sein de l’armée

Abdourahamane Tiani, le général qui a pris le pouvoir au Niger
Abdourahamane Tiani, le général qui a pris le pouvoir au Niger

Le général Abdourahamane Tiani est originaire de Filingué, une zone très aride et enclavée, à quelques 200 km au nord-est de Niamey, dans la région de Tillabéri, théâtre d’attaques des groupes jihadistes depuis des années.

Le nouvel homme fort du Niger a servi plusieurs fois dans des missions onusiennes en Côte d’Ivoire, en RD Congo et au Darfour (au Soudan), ainsi que dans une mission de la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) en Côte d’Ivoire.

Ses détracteurs le disent « controversé » au sein de l’armée. Mais ses proches le décrivent comme « homme à poigne », « valeureux » et surtout « populaire » auprès des quelque 700 éléments de son unité.

« Comment aurait-il pu entraîner ses éléments dans le putsch s’ils n’avaient pas confiance en lui ? », relève Issa Abdou, un acteur de la société civile.

Coups d’État déjoués

général Tchiani officialise sa prise du pouvoir aprés le Coup d'Etat au Niger

« Conformément aux directives de Mahamadou Issoufou, il a transformé la garde présidentielle en une puissante machine dotée d’armements sophistiqués », souligne de son côté un fonctionnaire.

Selon les autorités, le général Abdourahamane Tiani a déjoué plusieurs tentatives de coups d’État, en 2021 et 2022 notamment.

« Le général Tiani est un officier ayant fait ses preuves sur le terrain », commente l’ex-militaire, Amadou Bounty Diallo.

→ A LIRE AUSSI 

La nouvelle junte est dirigée par des officiers de haut rang, dont certains ont été identifiés par l’AFP comme des figures importantes de l’armée nigérienne, dont le général Salifou Mody, ancien chef d’état-major des Armées, limogé en avril.

Certains avaient déjà participé à de précédents coups d’État dans un pays à l’histoire jalonnée de putschs et tentatives depuis son indépendance de la France en 1960.

Niger : le chef de la garde présidentielle devient le nouvel homme fort du pays

→ A LIRE AUSSI 

Par © Kafunel Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici