Revue de presse du 17 novembre 2021 : La presse prend acte de l’‘’aveu d’échec’’ du gouvernement sur la baisse des prix du loyer

0
27
revue de presse www.kafunel.com la-presse-quotidienne-nationale
revue de presse www.kafunel.com la-presse-quotidienne-nationale
86 / 100

Acte de l’‘’aveu d’échec’’ du gouvernement sur la baisse des prix du loyer. Les ‘’mesures fortes’’ annoncées par la ministre du Commerce en vue de la baisse des prix du loyer préoccupent la presse dont une partie conclut à un ‘’aveu d’échec’’ des autorités gouvernementales dans ce domaine.

Acte de l’‘’aveu d’échec’’ du gouvernement sur la baisse des prix du loyer 

Cherté du loyer au Sénégal Le calvaire des ménages à la recherche du loyer
Cherté du loyer au Sénégal Le calvaire des ménages à la recherche du loyer

‘’Cherté du loyer : l’Etat avoue son impuissance’’, écrit WalfQuotidien.

‘’Les Sénégalais s’attendaient à des mesures fortes pour la baisse du loyer. Mais la réunion tenue par le ministère du Commerce n’a accouché que de recommandations. Aucune mesure concrète n’a été prise’’, lit-on dans le même journal.

Il rappelle qu’une loi a été votée et deux décrets signés en 2014 pour réduire de 29 %, 14 % et 5 % différentes catégories de loyer.

A lire aussi

‘’L’Etat avoue son échec’’, titre Sud Quotidien qui annonce, comme d’autres journaux, la création d’un observatoire chargé de ‘’mettre fin au désordre’’ dans l’immobilier.

‘’C’est un véritable aveu d’échec que les services du ministère du Commerce ont fait ce mardi, à l’occasion de la rencontre (…) sur la baisse du loyer’’, soutient le même journal.

Revue de presse du 17 novembre 2021

Cherté du loyer Macky Sall demande la régulation urgente des prix
Cherté du loyer Macky Sall demande la régulation urgente des prix

‘’Ils n’ont aucun pouvoir de répression’’ sur ceux qui refusent d’appliquer la loi de 2014, a avoué la ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta, en parlant des agents de son département, selon Sud Quotidien.

Vox Populi évoque des ‘’mesures fortes’’ annoncées par Mme Diatta, tout en soulignant qu’il ‘’reste à savoir si ce sera suffisant pour dissuader les bailleurs de contourner la loi’’.

L’Etat prévoit de fixer un montant à ne pas dépasser pour la caution à payer par les locataires et d’enregistrer les contrats de location, selon la ministre du Commerce, qui a annoncé d’autres mesures.

Le loyer est un ‘’secteur hors contrôle’’, selon L’As.

macky-sall-rappelle-la-necessite-d-une-regulation-des-prix-du-loyer
macky-sall-rappelle-la-necessite-d-une-regulation-des-prix-du-loyer

‘’Le manque d’application dans toute sa rigueur des textes de 2014 fait partie des goulots qui étranglent la mise en œuvre effective de la baisse du loyer’’, ajoute L’As.

‘’C’est le ministère des Finances qui est compétent en matière de loyer. Depuis 2014, avez-vous entendu le ministère des Finances parler de loyer ? (…) Beaucoup de bailleurs (propriétaires de maisons ou d’appartements à louer) sont dans ce ministère’’, rapporte L’As, citant Momar Ndao, le président de l’Association des consommateurs du Sénégal.

M. Ndao a tenu ces propos lors de la réunion que dirigeait Aminata Assome Diatta.

Le journal Les Echos évoque ‘’les fortes propositions’’ annoncées en vue de la réduction des prix du loyer : une caution limitée à deux mois, une somme forfaitaire pour l’enregistrement des contrats de location, la réglementation des agences immobilières, etc.

Gouvernement constate les manquements et promet d’y remédier

les Sénégalais ont peur du 5, pour cause, les coûts vertigineux des loyers+
les Sénégalais ont peur du 5, pour cause, les coûts vertigineux des loyers+

‘’L’aveu d’échec !’’ s’exclame EnQuête, qui ajoute : ‘’Plus de sept ans après l’adoption de la loi (…) portant baisse des prix du loyer, le gouvernement constate les manquements et promet d’y remédier.’’

‘’Après ses temps de gloire en 2014, la loi sur la baisse des loyers a été rendue presque caduque [par] l’ingéniosité des bailleurs qui ont su exploiter ses nombreuses failles congénitales’’, constate le même journal.

Le Quotidien et Libération se sont surtout intéressés aux attaques menées par des individus armés à Sindia et Sandiara (ouest). ‘’Grand banditisme sur la Petite-Côte’’, constate le premier.

Selon Le Quotidien, un assaillant a été tué et cinq employés blessés dans une usine de batteries implantée dans la zone.

Annonce de l’arrestation de neuf membres du groupe

[Grande enquête] Loyer à Dakar www.kafunel.com l’infernale spirale
[Grande enquête] Loyer à Dakar www.kafunel.com l’infernale spirale

La même bande a mené les attaques de Sindia et de Sandiara, en plus d’avoir emporté une voiture appartenant au maire d’une commune située dans la région de Dakar, révèle Libération. Il annonce l’arrestation de neuf membres du groupe.

Les quotidiens se sont aussi intéressés à la réouverture, mardi, des mosquées sous tutelle du khalife général des tidjanes, Serigne Babacar Sy Mansour.

Le guide religieux avait ordonné la fermeture de ces lieux de culte en raison de la pandémie de Covid-19, qui a connu un net recul au Sénégal.

Serigne Babacar Sy Mansour

les Sénégalais ont peur du 5, pour cause, les coûts vertigineux des loyers_louer-loyer-
les Sénégalais ont peur du 5, pour cause, les coûts vertigineux des loyers_louer-loyer-
les Sénégalais ont peur du 5, pour cause, les coûts vertigineux des loyers_locataire
les Sénégalais ont peur du 5, pour cause, les coûts vertigineux des loyers_locataire
les Sénégalais ont peur du 5, pour cause, les coûts vertigineux des loyers
les Sénégalais ont peur du 5, pour cause, les coûts vertigineux des loyers

‘’La pandémie est toujours là (…) Il faut donc combiner les solutions médicales et spirituelles (…) La responsabilité de tout le monde est engagée’’, rapporte Le Quotidien, citant Serigne Babacar Sy Mansour.

‘’Soulagement : voilà le sentiment qui anime (…) les vendeurs de chapelets et autres bonnets à la zawiya’’ de Tivaouane (ouest), constate Le Soleil, selon lequel le khalife général des tidjanes, s’adressant aux fidèles, a lancé un ‘’énième appel à la vaccination’’ contre le Covid-19.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here