Tabac, alcool, réseaux sociaux : comment vont les adolescents ?

0
24
Tabac, alcool, réseaux sociaux comment vont les adolescents
Tabac, alcool, réseaux sociaux comment vont les adolescents

Adolescents face à 3 fléau : Tabac, alcool, réseaux sociaux ? L’Organisation mondiale de la Santé dévoile son nouvel état des lieux de la santé mentale des jeunes Européens. Portrait robot.

Tous les quatre ans, l’Organisation mondiale de la Santé dresse le portrait des adolescents de 45 pays européens.

Selon le baromètre dévoilé le 19 mai 2020, la santé mentale des adolescents s’est dégradée depuis la dernière enquête. Ainsi, un adolescent sur quatre se sent anxieux, irritable et nerveux.

Ils ressentent également des difficultés à s’endormir au moins une fois par semaine. Et un tiers reconnaît une addiction aux réseaux sociaux.

Le fait qu’un nombre croissant de garçons et de filles de la région européenne signalent qu’ils sont en mauvaise santé mentale (déprimés, nerveux ou irritables) est une préoccupation pour nous tous”, déclare le docteur Hans Henri P. Kluge, directeur régional de l’OMS pour l’Europe.

Dans le détail, 41% des garçons se trouvent en bonne santé contre 33% des adolescentes. En comparaison à il y a quatre ans, les jeunes fument et boivent moins.

Le tabagisme connaît une baisse de quatre points chez les jeunes de 13 ans et de sept points chez ceux de 15 ans.

Adolescents face à 3 fléau : Tabac, alcool, réseaux sociaux ?

À 11 ans, 5% des garçons et 2% des filles ont déjà fumé. À 15 ans, ce taux atteint 29% pour les garçons et 27% pour les filles.

Depuis quatre ans, la consommation d’alcool a également diminué passant de 38 à 35%. Cette vaste étude a été menée auprès de 227 441 adolescents de 11, 13 et 15 ans entre 2017 et 2018.

Les résultats permettent de constater qu’une différence existe entre les pays. En effet, certains facteurs culturels ou économiques pourraient jouer un rôle dans le bien-être mental des ados.

De plus, le baromètre montre que les jeunes issus de familles avec des revenus modestes souffrent davantage de maux de ventre ou de migraine.

Attention à la cyberintimidation

Concernant l’usage des réseaux sociaux, le tiers des jeunes interrogés est considéré comme utilisateurs réguliers. Un adolescent sur dix a déclaré avoir eu une communication intensive en ligne avec des personnes connues sur le net et qu’il ne connaissait pas auparavant.

Seul 14% des adolescents préfèrent la communication virtuelle aux discussions en personne. Et plus d’un adolescent sur 10 déclare avoir été victime de cyberintimidation au moins une fois au cours de ces 2 derniers mois.

A lire aussi Les organisations professionnelles

Enfin, concernant les relations sexuelles, un adolescent sur quatre actifs sexuellement ne se protège pas. À 15 ans, 24% des garçons et 14% des filles ont déjà eu un rapport sexuel.

Enfin, sur le plan nutritionnel, deux adolescents sur trois ne mangent pas suffisamment d’aliments riches en nutriments et un sur six consomme des boissons sucrées chaque jour. Depuis 2014, les niveaux de surpoids et d’obésité ont augmenté chez les jeunes.

Laisser un commentaire