Agriculture irriguée: « une solution face aux changements climatiques » (diplomate israélien)

0
138

L’Afrique doit s’adapter aux changements climatiques en misant notamment sur l’agriculture irriguée, a souligné, lundi, à Dakar, le chef du bureau de la division Afrique du ministère israélien des Affaires étrangères, l’ambassadeur Gideon Behar.


« L’Afrique doit s’adapter aux changements climatiques. On ne peut pas compter seulement sur les pluies. L’agriculture irriguée est la clé, la solution face aux changements climatiques qui affectent l’Afrique », a-t-il notamment déclaré.  

Le diplomate israélien animait une conférence de presse, dans le cadre d’un séjour de son séjour (5-10 décembre) qu’il effectue au Sénégal, visite au cours de laquelle il a rencontré des officiels sénégalais et des familles religieuses.  

Il a aussi visité des périmètres agricoles dans lesquels intervient son pays dans le domaine de l’irrigation, avant d’animer une conférence publique sur les changements climatiques, à l’Institut des sciences de l’environnement (ISE) de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar.  

Selon M. Behar, Israël peut apporter son appui au Sénégal dans le domaine de l’irrigation agricole, du dessalement et de la purification des eaux, en lui transférant sa technologies et son savoir-faire.  

Il juge par ailleurs « très importantes » les relations entre son pays et le Sénégal, ajoutant que Tel Aviv est en train de voir comment augmenter le nombre de stagiaires sénégalais présents en Israël dans le domaine agricole.  

M. Behar, ancien ambassadeur au Sénégal, a dit avoir en outre constaté à Dakar « des changements visibles très positifs », en particulier dans le domaine des infrastructures.   

« Nous espérons aider cette vision pour le développement du Sénégal », a conclu Gideon Behar.

Publicités

Laisser un commentaire