81 / 100

Cte Hôpital Principal. Les arriérés de primes de motivation payés lundi prochain.

Arriérés de primes de motivation de Cte Hôpital Principal payés lundi prochain

Le personnel sanitaire déployé au niveau des Centres de traitement des épidémies (Cte) de l’hôpital Principal de Dakar en mouvement d’humeur (sit-in, ports de brassards rouge…) depuis deux semaines pour réclamer le paiement d’arriérés de primes de motivation rentreront dans leurs fonds lundi prochain, a annoncé mardi soir sur la Rts 1, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.

A lire aussi

Invité du Plateau spécial de la télévision nationale Rts portant sur « La gestion de la Covid 19 par l’Etat du Sénégal depuis le début de la pandémie », Abdoulaye Diouf Sarr s’est prononcé sur le mouvement d’humeur du personnel de l’hôpital Principal de Dakar déployé au niveau des 3 Cte de «Boufflers » pour les maladies infectieuses, l’Unité de soins intensifs chirurgicaux (Usic) et le Service accueil des urgences (Sau) pour les Réa Covid » pour réclamer le paiement des mois d’arriérés de primes de motivation.

« Le règlement des primes de motivation aux agents déployé au niveau des Centres de traitement des épidémies (Cte) de l’hôpital Principal de Dakar sera effectif dès lundi prochain.

Centres de traitement des épidémies et Réa Covid

Déjà, les procédures ont été bouclées et les virements sont en cours », a-t-il assuré.

Les agents déployés dans tous les sites de prise en charge des malades Covid-19 (Centres de traitement des épidémies et Réa Covid) ont contractualisé, non pas avec les hôpitaux, mais avec le ministère de la santé et de l’action sociale chargé de payer les primes de motivation Covid-19.

Selon les délégués des trois syndicats de l’hôpital Principal (Sutsas, Cnts et Syndicat des travailleurs civils) contactés par nos soins, depuis la réouverture des Cte, « les mois de décembre et janvier ont été payés aux agents déployés au niveau des Cte de l’établissement, d’abord par le ministère de la santé et de l’action sociale (Msas) puis par la direction de l’hôpital ».

A lire aussi

Ils doivent aux Cte de « Boufflers » et du Service accueil et urgences (Sau) qui continuaient de fonctionner, 6 mois d’arrières et 3 mois d’arriérés de paiement aux agents déployés à l’Usic fermée après 5mois».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here