83 / 100

L’heure de la vérité a sonné pour l’Assemblée des PME 2021 sous le signe de la reprise et du climat. Après dix-huit mois tumultueux, l’événement phare européen pour les petites entreprises, l’assemblée des PME 2021, s’est tenu à Portorož en Slovénie.

Assemblée des PME 2021 sous le signe de la reprise et du climat

Pendant trois jours, entrepreneurs, économistes et décideurs politiques ont évoqué les thèmes du moment : reprise post-Covid, mais aussi changement climatique avec la récente COP26.

« Nous devons tous faire notre part, » souligne Hubert Gambs, directeur général adjoint de la DG Croissance à la Commission européenne, « si nous voulons atteindre l’objectif d’une économie bas carbone, qu’il s’agisse des grandes entreprises comme des petites, des différents secteurs de l’économie et des consommateurs car ce que ces derniers veulent détermine de nombreuses choses. Nous avons besoin des PME car ce sont elles qui représentent la majeure partie des entreprises et il est important que nous, décideurs politiques, nous les soutenions à cet égard, » souligne-t-il.

Innovations durables

Ce soutien concerne en particulier, celles qui innovent comme le constructeur d’avions italo-slovène Pipistrel qui produit le premier avion électrique certifié au monde. Utilisé pour former les futurs pilotes, le Velis Electro a une autonomie d’une heure de vol. La demande pour ce modèle explose, mais l’entreprise voit déjà plus loin.

« Dans cinq ans, nous aurons un avion qui peut voler sur 600 kilomètres à 300 km/h : ce sera un avion à deux ou quatre places, sans émissions et entièrement électrique, » affirme Ivo Boscarol, fondateur et PDG de Pipistrel. « Nous ferons aussi voler un utilitaire sans pilote, capable de transporter 400 kilos à quelques centaines de kilomètres de distance et entièrement électrique pour réduire le bruit et les émissions, » ajoute-t-il.

« Il faudra adapter ses activités car les risques sont là ! »

Mais toutes les PME ne sont pas en mesure de produire des technologies révolutionnaires pour le climat. Lors de l’assemblée, l’un des thèmes majeurs était donc de savoir comment les inciter à réduire leurs émissions à l’heure où l’Europe sort du Covid.

Présente lors de ce rassemblement, la professeure Lučka Kajfež Bogataj, climatologue et co-lauréate du prix Nobel de la paix, indique : « Il faut se fixer des objectifs car tous les entrepreneurs ont besoin d’énergie et d’eau et ont un impact sur la planète et sont mieux informés des conséquences du changement climatique.

Donc il faudra adapter ses activités car les risques sont là ! » prévient-elle avant de donner un autre conseil aux entreprises : « Renseignez-vous sur ce qu’il faut faire et essayez de réduire vos émissions au plus vite et autant que possible. »

Hubert Gambs de la Commission européenne renchérit : « Il s’agit de donner des conseils, de fournir de l’information, mais aussi d’apporter un soutien financier et de ce point de vue, la Commission continuera à jouer son rôle car nous avons besoin de PME florissantes pour la reprise. »

Récompenses européennes

En plus d’aborder quelques-uns des grands défis que les entreprises relèvent aujourd’hui, l’Assemblée des PME récompense les meilleures initiatives et met en avant les talents entrepreneuriaux européens.

Cette année, le Grand prix du Jury des prestigieux Prix européens de la Promotion de l’Esprit d’Entreprise a été attribué à une organisation allemande appelée COMPETENZentrum für Selbständige.

Elle délivre des conseils, du coaching et offre des opportunités de networking à des migrantes pour les aider à s’établir en tant qu’indépendantes ou à créer leur petite entreprise.

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here