Ballon d’Or 2020 ne sera pas décerné, une première depuis sa création en 1956. Les championnats tronqués dans les divers pays européens et le report de l’Euro 2020 ont eu raison du plus prestigieux trophée individuel du football.

Le Ballon d’Or 2020 ne sera pas décerné en raison de l’épidémie de coronavirus, a appris lundi 20 juillet franceinfo auprès du magazine France Football. C’est une première depuis 1956, date de sa création. Le trophée récompense, chaque année, le meilleur joueur de football évoluant sur le Vieux continent, celui de la 65e édition aurait du être remis à la fin de l’année.

Les championnats tronqués dans les divers pays européens et le report de l’Euro 2020 ont eu raison du plus prestigieux trophée individuel du football.

« Ce qui fait la légitimité et la crédibilité du Ballon d’Or, c’est son équité. Or, cette année, cette équité-là n’allait pas pouvoir être respectée », a expliqué lundi sur franceinfo Pascal Ferré, rédacteur en chef de France Football.

Ballon d’Or 2020 ?

« À circonstances exceptionnelles, dispositions exceptionnelles »

« Ce n’est pas la meilleure solution, c’est la moins mauvaise, poursuit le rédacteur en chef. On ne pouvait pas prendre le risque d’abîmer cette histoire du Ballon d’Or. Un manque d’équité qui aurait pu aboutir à entacher le palmarès du Ballon d’Or. »

En raison de la propagation du Covid-19 sur la planète, les championnats européens ont été stoppés net au mois de mars. En France, la Ligue 1 n’a même pas repris contrairement à d’autres championnats majeurs, notamment en Italie, en Espagne, en Allemagne ou en Angleterre.

De son côté, l’Euro 2020 se déroulera du 11 juin au 11 juillet 2021 dans 12 villes hôtes européennes. Selon Pascal Ferré, tous les joueurs n’allaient pas se présenter « avec un degré de préparation » dans la phase finale de la Ligue des Champions alors que c’est « décisif pour l’attribution du Ballon d’Or », a-t-il affirmé.

C’est le première fois depuis 1956, date de sa création, que le prix individuel le plus prestigieux du football ne sera pas décerné : « Vous vous imaginez bien qu’on ne prend pas ce genre de décision à la légère parce qu’il y a 64 ans d’histoire, de palmarès, de légitimité et de crédibilité qui nous regarde. Mais on va dire qu’il y a circonstances exceptionnelles. On a pris des mesures exceptionnelles », a justifié Pascal Ferré.

Une occasion ratée pour Karim Benzema ?

Une décision difficile à prendre pour le magazine de football, mais l’idée était dans l’air depuis un moment. « En voyant, il y a de cela plusieurs semaines, la tournure des saisons avec des compétitions arrêtées, qui reprenaient, avec des équipes qui allaient être placées dans des conditions de reprise ou de préparation athlétique totalement faussée, sans aucune équité. Donc, petit à petit, l’idée a germé jusqu’à cette officialisation » lundi, a expliqué Pascal Ferré.

Une occasion ratée pour le Français Karim Benzema. Son nom circulait depuis quelques jours. « Disons qu’il aurait pu faire partie des postulants les plus légitimes », a indiqué le rédacteur en chef de France Football.

Mais « ce n’était pas le seul. Karim Benzema, effectue une saison remarquable, mais il avait contre lui le fait de ne pas avoir la certitude de continuer son aventure en Ligue des champions puisque son club est un peu mal embarqué avant les 8e de finale retour », a-t-il expliqué.

A lire aussi  Ballon d’Or africain : Sadio Mané déjà vainqueur

En 2019, c’est l’Argentin Lionel Messi du FC Barcelone qui a remporté le Ballon d’Or devant Virgil van Djik, défenseur de Liverpool, et Cristiano Ronaldo de la Juventus. Le Ballon d’Or féminin a été attribué à Megan Rapinoe, la joueuse américaine qui évolue à Seattle.

Une annulation « normale » pour Jean-Pierre Papin

Jean-Pierre Papin, nouvel entraîneur de Chartres (National 2) et ancien Ballon d’Or en 1991, a jugé lundi sur franceinfo « normal » l’annulation cette année : « Il n’y a pas eu les grandes compétitions. L’Euro n’a pas été joué, la Ligue des champions n’a pas été jouée dans sa configuration normale, les championnats n’ont pas été terminés ou l’ont été après une longue période sans jouer. »

pas de ballon d'or en 2020
pas de ballon d’or en 2020

Je crois que c’est un trophée qui se mérite. Comme maintenant gagner les compétitions, ça fait partie des critères, je pense que si on ne termine pas toutes les compétitions, on ne peut pas sortir du lot.
Jean-Pierre Papin, Ballon d’Or 1991
à franceinfo

Son Ballon d’Or en 1991 reste un souvenir inoubliable pour l’ancien buteur. « C’est une des plus belles » récompenses. « C’est un magnifique trophée individuel, mais qui dépend absolument du collectif parce que sans les autres on ne peut pas l’avoir, a-t-il expliqué. Ça reste un des grands moments de ma vie ».

Un trophée qu’il garde précieusement chez lui et qu’il sort « de temps en temps pour aller faire quelques photos avec des gamins ».

Laisser un commentaire