Les causes profondes de l’élimination de l’Algérie à la CAN 2021

0
32

Rebelotte à la CAN 2021. Quelles sont les causes profondes de l’élimination de l’Algérie ? La malédiction n’est pas encore brisée. Les Fennecs d’Algérie quittent la compétition continentale de football trop top après son sacre.

Causes profondes de l’élimination de l’Algérie à la CAN 2021

L’Algérie quitte la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2021), comme en 1992 au premier tour. Le tenant du titre qui devait s’imposer pour espérer continuer la compétition prend la porte. Jeudi, les Fennecs ont été balayés par la Côte d’Ivoire (3-1). Explication de cet échec cuisant.

Énorme désillusion pour l’Algérie ! Dans l’obligation de s’imposer pour se qualifier pour les huitièmes de finale, les Fennecs ont lourdement chuté face à la Côte d’Ivoire (1-3). Les tenants du titre sortent de la compétition avec un nul et deux défaites au compteur dans le groupe E. Les Ivoiriens, eux, finissent en tête avec sept points et poursuivent leur route.

lire aussi

Inefficacité devant les buts

Les fennecs à l’image de leur capitaine, Ryad Mahrez ont été trop dociles dans le jeu. Comme un symbole, l’attaquant de Manchester City n’a cadré aucune frappe durant le tournoi, pire il a manqué un pénalty à la 60e minute du match contre la Côte d’Ivoire. La malchance de Mahrez corrobore le manque de réalisme offensif des Algériens qui affichaient en moyenne 2,9 buts par match sur leurs dix dernières rencontres avant la CAN.

Un jeu trop lisible

L’Algérie n’a pas réussi non plus à proposer autre chose d’un point de vue tactique. Très vite après le succès en 2019, le fameux 4-3-3 de Belmadi a commencé à s’essouffler et l’équipe a proposé un jeu très stéréotypé en abusant du jeu vers ses ailiers Mahrez et Belaili. Le sélectionneur des Fennecs n’a jamais su changer la tactique et proposer une autre manière de jouer.

»Difficile de faire une analyse rationnelle après une telle désillusion. Nous n’avons pas été à la hauteur de la compétition. (…) On s’est préparé à 100% pour cette compétition. On voulait défendre notre titre. Nous n’avons pas obtenu ce que l’on voulait chercher. C’est un échec total. Demain, nous analyserons ça à froid. Il faudra se consacrer aux barrages. Pour cela, on analysera ce qui n’a pas marché » a déclaré l’entraineur algérien Djamel Belmadi. Comme le Ghana, l’Algérie prend donc la porte.

RECOMMANDÉ POUR VOUS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here