Un combat, confrontant un lutteur de MMA à un maître de tai-chi, est à l’origine d’une véritable polémique en Chine. Ce duel avait été organisé par Xu Xiaodong, un lutteur de MMA (arts martiaux mixtes).

En avril dernier, il avait violemment remis en cause la crédibilité des arts martiaux traditionnels chinois, arguant que ceux qui les pratiquent ne sont en rien de véritables combattants.

Pour le prouver, Xu Xiaodong avait d’abord provoqué n’importe quel maître d’une école traditionnelle chinoise en duel. Wei Lei, l’un des plus grands maîtres de tai-chi de Chine, avait accepté de relever le défi.

Disputé dans un gymnase de la ville de Chengdu, le combat n’avait duré que quelques secondes avant que le maître de tai-chi ne soit mis au tapis.

« Les règles sont différentes » Visionnée des millions de fois, la vidéo a accouchée de critiques, concentrées à la fois sur le lutteur arrogant que sur le maître de tai-chi, qui a justifié sa défaite humiliante lors d’un entretien en évoquant, entre autres, ses « chaussures neuves qui glissaient ».

Jack Ma, l’homme le plus riche de Chine et adepte de tai-chi, avait affirmé que les deux sports ne souffrent d’aucune comparaison. « On ne peut comparer les techniques d’attaque du MMA et du tai-chi. Les règles sont différentes.

Ce serait comme comparer les points entre un match de basket et un match de football, et conclure que le football est inférieur », a-t-il précisé au South China Morning Post.

Combat annulé Surfant sur cette controverse qui lui a valu une certaine popularité, Xu Xiaodong avait décidé d’organiser ce lundi un nouveau duel, en confrontant cette fois quatre de ses acolytes, à quatre maîtres de tai-chi.

Un riche magnat chinois, partisan des arts traditionnels, avait même promis d’offrir 1,3 millions d’euros à celui qui vaincrait Xu Xiaodong, d’après le site d’information Shanghaiist.

Mais aucun de ces deux arts martiaux, entre le moderne et le traditionnel, n’a été sacré vainqueur du match de lundi.

En effet, ce combat très attendu, qui devait se tenir à Shanghai, a été annulé dix minutes avant le premier duel car il n’avait pas reçu les autorisations nécessaires.

Xu Xiaodong a été emmené au poste, mais s’est empressé de donner rendez-vous à ses adversaires et aux spectateurs très prochainement.

Laisser un commentaire