La contribution du secteur extractif … Le secteur extractif a contribué pour 161 milliards de francs CFA au budget de l’Etat du Sénégal en 2019, soit une hausse de près de 40 milliards par rapport à 2018, a-t-on appris de source officielle.

« Dans ce montant, on a 137 milliards de francs CFA générés par le secteur minier et nous avons aussi 24 milliards de francs CFA générés par le secteur des hydrocarbures », a détaillé, le chargé des affaires juridiques du comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), Moustapha Fall.

Il s’entretenait avec des journalistes, jeudi, dans le cadre d’une mission portant sur la présentation des conclusions et données du rapport 2019 de l’ITIE sur les industries extractives du Sénégal.

Contribution du secteur extractif au budget de l’Etat en hausse de près de 40 milliards CFA (Responsable)

M. Fall a salué l’importance de la contribution du secteur minier au budget de l’Etat, ce qui se justifie selon lui par le fait que les entreprises relevant de ce domaine d’activité font essentiellement de la production, alors que pour les hydrocarbures par exemple, relève-t-il, il n y a pas encore de production notamment concernant le gaz.

Concernant la contribution du secteur extractif au budget de l’Etat, il a fait état d’une hausse de près de 40 milliards CFA en 2019, par rapport à 2018, à 122,2 milliards de francs CFA.

Selon lui, cette hausse est due en partie au fait que la société Total a déboursé 5 milliards de FCFA de ce qu’elle devait à l’Etat pour le financement de l’Institut national du pétrole (INP).

Cette hausse s’explique aussi par le fait que certaines entreprises du secteur ont fait l’objet d’un redressement fiscal en 2019, a signalé le chargé des affaires juridiques du comité national de l’ITIE.

A lire aussi

Il y a aussi que la hausse de la production enregistrée dans le secteur minier a contribué à l’augmentation de la contribution du secteur au budget de l’Etat, a ajouté Moustapha Fall.

En tournée de quelques jours dans la région de Fatick, la délégation de l’ITIE s’est rendue dans les communes de Toubacouta et Sokone, où ses membres ont expliqué aux populations locales, en mode virtuel et radiophonique, les conclusions du rapport 2019 de l’organe en charge de la gestion efficiente du secteur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here