Une découverte archéologique au Maroc réécrit l’Histoire

0
27
82 / 100

Au Maroc, une découverte archéologique réécrit l’Histoire. Une trouvaille inédite pour les archéologues marocains, dans le cadre du programme « Préhistoire de Casablanca », ils ont découvert mercredi 28 juillet, le site le plus ancien de fabrication de haches datant de l’âge de la pierre en Afrique du Nord.

Découverte archéologique au Maroc réécrit l’Histoire

Selon une équipe internationale l’Acheuléen daterait d’il y a 1,3 million d’années. Un réel rebond chronologique pour les archéologues, qui estimaient le début de la culture acheuléenne, associée à un ancêtre humain, l’Homo erectus à environ 700.000 ans dans la sous-région.

A lire aussi

« Cette découverte au fait c’est une publication très importante dans la revue scientifique report – nature sur ce qu’on appel le cadre chronostratigraphique de haute résolution sur l’acheuléen en Afrique du Nord, et cette publication nous donne l’âge d’un million 300.000 comme référence chronologique la plus ancienne pour cet acheuléen en Afrique du Nord » soutient l’archéologue marocain Abderrahim Mohib.

L’exploration a eu lieu sur le célèbre site de la carrière Thomas Quarry I, connu pour la découverte en 1969 d’une demi-mandibule humaine dans une grotte. 17 chercheurs marocains, français et italiens sont impliqués dans cette nouvelle trouvaille qui permet d’attester de la plus ancienne présence d’êtres humains au Maroc et hisse le pays au rang des assemblages acheuléens les plus riches d’Afrique.

Avec un million 300 000 ans nous situons à l’échelle universelle à la troisième position

« Au niveau de l’Afrique de l’Est il est âgé de 1,8, en Afrique du Sud il est âgé de 1,6 et maintenant la troisième position est occupée par notre pays en ce sens que avec un million 300 000 ans nous situons à l’échelle universelle à la troisième position comme date disant comme date ancienne et c’est la plus ancienne à l’échelle de la région de l’Afrique du Nord » affirme Abdelouahed Ben Ncer, directeur de l’INSAP (Institut National d’Archéologie et des Sciences du Patrimoine).

Maroc une découverte archéologique réécrit l’Histoire
Maroc une découverte archéologique réécrit l’Histoire

A lire aussi

Alors qu’il existe encore peu de données sur la capacité de l’homme préhistorique à concevoir la forme de l’outil qu’il souhaite, cette dernière découverte constitue une avancée historique majeure pour les chercheurs marocains et le programme « Préhistoire de Casablanca ».

Par Kafunel avec AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here