Tentative d’inhumation à Touba. La dépouille d’un homosexuel refoulée. Encore une affaire extrêmement sensible diligentée en toute discrétion par le dahira Moukhadimatoul Khidma. C’est à se demander qu’est-ce qu’ils nous veulent en fin de compte, après l’épisode Idrissa Gana Guèye. « Tribune »

,inhumation ,Tentative, Touba ,Tentative , dépouille ,homosexuel, refoulée, discrétion ,dahira Moukhadimatoul Khidma,épisode ,Idrissa Gana Guèye,

Inhumation de la dépouille d’un homosexuel refoulée à Touba

En effet, ce week-end, selon des sources du site d’information Seneweb, des éléments de la structure en charge de la gestion des lieux de culte à Touba, Moukhadimatoul Khidma, viennent d’éconduire encore la dépouille d’un présumé homosexuel.

A lire aussi

Selon des sources autorisées, le corps du jeune homme, A. S. G., a failli être enterré dans le cimetière de Bakhiya. Mais les éléments dudit dahira avaient reçu la veille, une information relative à la tentative d’enterrement de la dépouille d’un « gay » à Touba.

Renforcé le dispositif de surveillance et de contrôle

Ayant eu des informations recoupées relatives au défunt jeune homme, qui serait domicilié au quartier Thiocé à Mbour, ledit dahira avait renforcé le dispositif de surveillance et de contrôle sur les lieux du cimetière Bakhiya.

C’est hier dimanche vers 9 heures, que le véhicule transportant la dépouille suspectée est arrivé devant la morgue de Touba, située au niveau de la Grande mosquée.

Réseau de renseignements dans plusieurs localités du pays

Ainsi, les responsables du dahira Moukhadimatoul Khidma ont notifié l’interdiction aux proches du présumé homosexuel de passer à l’acte.

Toujours d’après Seneweb, les agents en charge de la gestion des lieux de culte, ont alors escorté le véhicule transportant la dépouille jusqu’à la sortie du titre foncier de Touba.

Pour rappel, le dahira Moukhadimatoul Khidma dispose d’un réseau de renseignements dans plusieurs localités du pays.

A lire aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here