Revue de presse du 14 juillet 2020 : Les derniers rapports de l’IGE font les choux gras des journaux

0
19
Revue de presse du 14 juillet 2020 Les derniers rapports de l’IGE font les choux gras des journaux
Revue de presse du 14 juillet 2020 Les derniers rapports de l’IGE font les choux gras des journaux

Derniers rapports de l’IGE font les choux gras des journaux. La remise des rapports de l’Inspection générale d’Etat (IGE) pour 2016, 2017 et 2018-2019 est l’un des sujets en vue dans les quotidiens parvenus mardi 14 juillet 2020.

« Ll’IGE sort de sa quarantaine’’, affiche ainsi le journal Le Quotidien. Il ajoute que la revue de l’IGE concerne notamment la gestion du parc automobile de l’Etat, certaines prisons et des bourses du Supérieur.

A lire aussi  Top statistiques de Sénégal Vs Tunisie sur les 20 derniers matchs

Selon le journal, les inspecteurs généraux d’Etat indiquent concernant les procédures d’acquisition, de gestion et d’utilisation des véhicules de l’Etat que les violations des réglementations ’’ne ralentissent pas, bien au contraire’’. Aussi les inspecteurs demandent-ils que ’’les sanctions prévues pour ces violations soient appliquées, et les textes régissant la procédure réadaptés au nouveau contexte de la disparition de la primature’’.

’’80 véhicules prévus en 2018, 882 finalement commandés. Des officiels s’accaparent des véhicules de l’Etat, d’autres les prêtent à des tiers’’, souligne le quotidien Vox Populi, lequel dénonce : ’’Scandaleuse noces sur les véhicules de l’Etat’’.

’’L’Etat et ses démembrements encore épinglés pour fautes de gestion’’, résume Le Témoin quotidien à sa une. ’’Aussi bien de grandes mairies que des hôpitaux, la DSCOS, le FERA, les DAGE des ministères ont été épinglés par les limiers de l’IGE’’, selon le journal.

Il souligne que les ’’dérives les plus significatives en matière de gestion ont été relevées en 2017-2018, au niveau du 15e sommet de la Francophonie et du pèlerinage à La Mecque 2020’’.

Le Témoin Quotidien ajoute que les directions de l’administration générale et de l’équipent (DAGE) des ministères sont ’’accusées de violations de textes législatifs et réglementaires ainsi que de contournements relatifs au recrutement des agents de l’Etat’’.

’’Au banquet des magouilles’’, renchérit Libération, qui revient sur les derniers cas particuliers de bien de structures publiques, comme l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) qui ’’offre, en toute illégalité, 8 milliards de francs CFA à Expresso’’.

Le journal poursuit en indexant aussi l’Agence nationale de la recherche scientifique appliquée (ANRSA), où ’’891,208 millions de FCFA ont été +dépensés+ sans justificatifs’’, mais également dans d’autres structures comme le FERA, le Fonds d’entretien routier autonome, entre autres.

Derniers rapports de l’IGE font les choux gras des journaux

L’IGE ’’a révélé plusieurs +pépites+ dans ses rapports 2016, 2017 et 2018-2019 remis au président hier’’, commente Libération.

’’Bamboula sur les deniers publics’’, insiste Enquête, qui indexe à son tour les achats de voitures sur le dos de l’Etat, le clientélisme politique, les emplois fictifs et autres.

A lire aussi Madagascar présente 46 candidats à la présidentielle, dont ses trois derniers présidents

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ’’plusieurs dysfonctionnements ont été notés dans le fonctionnement de l’administration, comme c’est le cas de la DSCOS’’, la Direction de la surveillance, du contrôle et de l’occupation des sols, sans compter d’autres « manquements’’, par exemple à l’ARTP et à la ville de Dakar.

’’Épidémie de mal gouvernance’’, peut-on lire à la une de l’Observateur, journal qui évoque de ’’grosses niches de +cafards+ de la République’’ mises en lumière par les rapports de l’IGE. ’’Des ministères aux agences, en passant par les directions générales…les inspecteurs généraux d’Etat ont débusqué plusieurs irrégularités dans la gouvernance financière et administrative des structures et institutions de la République’’.

’’Des procédés invraisemblables qui ont mené à des crimes financiers et administratifs incroyables perpétrés par des voyous à « col blanc+ qui étaient censés incarner les socles d’un régime +sobre et vertueux+’’, poursuit L’Observateur.

Le journal assène : ’’Des montants considérables soutirés des +caisses+ de l’Etat, actes hautement préjudiciables à la santé financière du pays, infectée bien avant l’apparition du COVID-19, par le virus du gestionnaire-chapardeur’’.

A lire aussi Top statistiques de Sénégal Vs Tunisie sur les 20 derniers matchs

D’autres journaux reviennent sur le déplacement du chef de l’Etat à Tivaouane et à Tiénaba, où il a présenté ses condoléances suite au rappel à Dieu de l’ancien porte-parole du khalife général des tidjanes Serigne Pape Malick Sy et du khalife de Tiénaba.

Le Soleil, à ce sujet, reprend en première page des déclarations du président de la République selon lesquelles Serigne Pape Malick Sy ’’ a bien rempli sa mission’’. De même, Macky Sall ’’promet son soutien’’ à la cité religieuse de Thiénaba, dans la même région, suite au décès de son khalife.

Laisser un commentaire