Selon une étude, il a été constaté que 81 % des internautes se focalisent sur le premier paragraphe d’un article, 32 % ne lisent que le quatrième paragraphe. Pour capter l’attention du lecteur, il est indispensable de mettre les informations essentielles au début de l’article. D’où la nécessité de l’utilisation de la méthode de la pyramide inversée. Qu’est-ce que la méthode de la pyramide inversée ? Comment l’appliquer dans la rédaction web ou en journalisme ? La réponse dans ce dossier spécial cocoté par la rédaction pour vous…

Sommaire
La pyramide inversée en journalisme ou en rédaction web
La pyramide inversée en rédaction web : comment l’appliquer ?
Avantages de la pyramide inversée: Construire un texte à structure claire

Pyramide inversée : signification

Définition de la pyramide inversée

pyramide inversée - méthode
pyramide inversée – méthode

La pyramide inversée, appelée aussi l’entonnoir inversé, est une méthodologie journalistique qui consiste à commencer par les informations les plus générales, pour arriver aux plus détaillées.

En d’autres termes, elle consiste à dessiner une pyramide à l’envers, sur laquelle la base contient les informations les plus importantes et la pointe présente celles qui sont moins essentielles.

En utilisant cette méthode, il devient plus simple au rédacteur web ou au journaliste de présenter, dans son article, les éléments importants qu’il faut transmettre aux lecteurs avant d’entrer dans les détails.

Les objectifs de la pyramide inversée

Il existe deux bonnes raisons d’utiliser la technique de la pyramide inversée dans la rédaction d’un article web ou dans la presse.

En effet, elle permet de donner les informations principales aux lecteurs ou aux internautes dits « zappeurs », c’est-à-dire, ceux qui sont pressés.

Autrement dit, ceux qui ne s’attardent pas à lire des sujets sur une page web. Cette méthode a aussi pour but de faciliter la lecture à l’écran.

Effectivement, il est plus difficile de lire un article sur un ordinateur que sur un papier. Dans ce cas, la pyramide inversée permet d’offrir de l’ergonomie aux textes réalisés.

Les principes de base de la pyramide inversée

Le titre

Pour rédiger un article attrayant, il faut créer un titre à la fois percutant et également optimisé pour le référencement. Pour cela, il est important que l’information essentielle s’y trouve déjà. Dès le début, il est donc indispensable de définir les informations à prioriser et les mettre dans le titre.

Le chapeau ou le chapô

Le chapeau est la partie qui résume le propos du texte. En général, il est très court et ne comporte également que les informations considérées comme importantes. Pour un meilleur article, il est important que le chapeau réponde aux questions :

  • quoi : de quoi s’agit ;
  • qui : de qui s’agit-il ;
  • où : où la scène s’est-elle produite ;
  • quand : quand va-t-il commencer.
  • Il s’agit du même principe que les 4 W (what, who, when et where).

Le premier paragraphe

Le premier paragraphe permet de présenter les informations importantes de façon plus détaillée. Le texte doit donc répondre à toutes les questions posées dans le chapeau d’une manière plus précise.

Autrement dit, cette partie répond à qui, quoi, où, quand et pourquoi ou aux 5 W (who, what, where, when, why). Il est à préciser que, dans ce paragraphe, l’organisation des informations suit toujours le principe de la pyramide inversée qui va de l’essentiel à l’accessoire.

Le second paragraphe

pyramie inversée - entonnoir inversé
pyramie inversée – entonnoir inversé

Le second paragraphe n’est pas obligatoire. Toutefois, s’il y en a, cette partie répond aux questions combien et comment.

Ce paragraphe est souvent complexe, par contre, il est nécessaire de le développer longuement. En général, un article ne livre pas seulement une information capitale.

Il est aussi important de l’utiliser pour donner des éléments de « background ». En effet, cette partie permet d’inviter les internautes à l’action.

Les informations complémentaires

La dernière partie représente les informations complémentaires ou les détails. Elle présente les contenus qui ne peuvent pas être placés au milieu du texte.

Comme informations complémentaires, on peut citer, entre autres, la présentation de l’auteur, les sources qui ont été utilisées pour rédiger l’article, les articles qui sont relatifs au contenu, les liens permettant d’assurer la promotion de l’article, etc.

 A lire aussi: 

La pyramide inversée en rédaction web : comment l’appliquer ?
Avantages de la pyramide inversée: Construire un texte à structure claire

Laisser un commentaire