EBI SA, la filiale internationale du groupe bancaire panafricain Ecobank, a annoncé jeudi le lancement de Rapidtransfer International, un service de paiement digital à destination de la diaspora africaine entre l’Europe et les 33 pays africains où Ecobank opère.

’’Nous sommes très fiers de lancer cette application de transfert d’argent à destination de la diaspora africaine basée en Europe’’, a déclaré le directeur général d’EBI SA, Ibrahima Diouf, lors d’une conférence de presse en ligne.

’’C’est une offre attractive, compétitive et ergonomique qui va changer l’expérience client.Notamment pour toute une clientèle qui ne dispose à ce jour d’une application sur mesure comme le propose Rapidtransfer International’, a t-il souligné.

Ecobank a un nouveau service en direction de la diaspora

En 2018, les flux financiers de la diaspora à destination de l’Afrique subsaharienne étaient de 46 milliards de dollars selon les données de la Banque mondiale, a rappelé la banque dans un document.

Cette même année, 5,596 milliards de dollars ont été transférés du Royaume-Uni vers l’Afrique et 1,356 milliards de dollars, indique la même source, ajoutant que si le Royaume-Uni et la France sont les deux principaux pays cibles, Rapidtransfer International est également disponible sur d’autres marchés importants tels que l’Italie, l’Espagne et le Portugal.

Le directeur Rapidtransfer, Guillaume Pambrun, a, de son côté, précisé que ‘’cette application sera lancée dans 48 pays dont 33 pays de l’Afrique subsaharienne afin de répondre à un véritable besoin de transfert d’argent de la diaspora africaine vers l’Afrique’’.

A lire aussi  Le camerounais Alain Nkontchou, nouveau PCA du Groupe Ecobank

’’Nous voulons répondre à un véritable besoin de transfert d’argent de la diaspora africaine vers le continent africain à travers le lancement de cette nouvelle application’’, a-t-il indiqué.

’’Nous avons choisi la France pour lancer officiellement l’application parce qu’il y a une forte présence de la diaspora africaine dans ce pays qui réunit 25% de la diaspora euro-africaine’’, a-t-il expliqué.

Laisser un commentaire