Feedback (Rétroaction): Comment développer ses compétences de travailler en équipe ?

0
798

«La rétroaction est une communication qui donne à une personne des informations sur la façon dont elle affecte les autres. Cette information peut l’aider à reconsidérer son comportement et éventuellement le changer.» (David Michaud, UQAR, texte inédit).

A lire aussi: Feedback ou rétroaction et les bruits en communication

La rétroaction idéale

La rétroaction idéale se fait de manière descriptive et/ou expérientielle.

Descriptive

Englobe des éléments observables ou vérifiables ; description des comportements, des événements, des situations ou des résultats obtenus. LES FAITS. (Cormier 2002)

ET/OU

Expérientielle

Englobe des réactions personnelles, sentiments ou émotions de la personne qui donne la rétroaction. (Cormier 2002)

Exemple

« Tu es arrivé en retard aux réunions à cinq reprises depuis le début de la session ce qui a eu pour effet qu’on a pas pu commencer nos réunions à l’heure convenue. Cela me frustre et je trouve ça injuste parce que j’ai l’impression que tous les membres de l’équipe se forcent pour être à l’heure ».

Quand ça va bien

Plusieurs gestionnaires ou membres d’équipe de travail sous-estiment l’impact de la rétroaction lorsque les choses se déroulent bien. La rétroaction peut être un puissant outil pour modifier ou réorienter un comportement mais également pour conserver un comportement. La rétroaction positive sert donc à renforcer un comportement jugé désirable et efficace.

En effet, mentionner un comportement que nous apprécions chez un collègue risque d’avoir pour effet d’inciter ce dernier à le répéter, voire le conserver. Ce type de rétroaction positive peut, entre autres, augmenter la motivation au sein d’une équipe de travail, accroître sa performance ou encore son sentiment d’appartenance.

Exemple

« Parce que tu as pris de l’avance dans la rédaction de ta partie du rapport, nous avons eu plus de temps pour régler les derniers détails. Je suis vraiment contente et soulagée, car sans ta contribution, on aurait remis le rapport en retard, c’est sûr. Merci!»

Quand ça va moins bien

Une rétroaction critique et constructive (RCC) est proposée comme méthode à suivre lorsque vous désirez voir un comportement changer. Ce type de rétroaction englobe les éléments jugés négatifs et positifs, d’une situation ou d’un comportement (aspect critique). Elle vise à proposer et/ou chercher des solutions avec l’autre afin d’améliorer la situation ou le comportement (aspect constructif).

Exemples

«J’ai reçu ta partie du travail sur l’analyse des résultats, j’ai eu de la difficulté à comprendre. Je crois qu’il faudrait revoir l’organisation des idées. Par ailleurs, j’ai été très impressionné par la justesse de tes calculs. Je te suggère d’aller voir le document de référence sur le site du cours pour réorganiser ton analyse.»

Les questions à se poser avant de donner de la RCC

  • Quelle est mon intention?
  • Quel est le lieu et le moment le plus approprié?
  • Quel est le message que je veux transmettre?
  • Qu’est-ce que je souhaite voir changer?
  • Quels sont les aspects positifs à souligner?
  • Quels sont les objectifs et les solutions que je peux proposer?
  • Comment est-ce que j’aimerais que l’on m’adresse cette critique si j’avais à la recevoir?
A lire aussi: Les bases de la Communication: Le D. E. S. C. : Formuler un reproche obtenir un changement

Comment donner de la RCC?

  • Annoncez que vous allez donner une rétroaction.
  • Utilisez «Tu pourrais…» plutôt que «Tu aurais dû…».
  • Évitez les mots: toujours, jamais…
  • Soulignez les aspects jugés négatifs avant les aspects jugés positifs.
  • Vérifier si l’autre comprend et est d’accord avec la critique…

N.B. N’oubliez pas que votre critique demeure une évaluation subjective; qu’elle n’est pas la Vérité.

Après la RCC

  • Dès que vous constatez une amélioration, mentionnez-le.
  • Si vous ne voyez pas d’amélioration, reparlez de la situation afin de vérifier comment vous pouvez aider la personne à atteindre le changement.
A lire aussi: Les bases de la Communication: Comment confronter rechercher un compromis ?

Lorsque JE reçois une rétroaction

  • J’écoute activement ce que la personne a à me dire (jusqu’à la fin).
  • Je gère mes émotions.
  • Je m’en tiens au sujet abordé.
  • Lorsque je réponds à l’autre, je cherche à ne pas tomber dans la justification, l’attaque ou les reproches.

Kafunel Avec Sources: (Tiré et adapté de Weisinger, 2002)

Laisser un commentaire