Les forces de sécurité israéliennes ont forcé l’entrée de l’église Sainte-Anne, l’un des territoires français de Jérusalem, où elles ne sont pas autorisées à entrer.

« Je n’aime pas ce que vous avez fait devant moi » : le coup de colère (en anglais) d’Emmanuel Macron contre les forces de sécurité israéliennes. VIDÉO.

C’est un coup de sang qui n’est pas sans rappeler celui de Jacques Chirac en 1996

Des échanges tendus se sont tenus entre Emmanuel Macron et les forces de sécurité israéliennes qui encadraient sa visite à Jérusalem, mercredi 22 janvier, rapporte le reporter de franceinfo sur place.

Forces de sécurité israéliennes

Le président de la République est arrivé avec plus de trois heures de retard mercredi dans l’église Sainte-Anne, l’un des territoires français de Jérusalem où les forces de l’ordre israéliennes ne sont pas autorisées à entrer.

Aux alentours de 15 heures, heure française, une bousculade s’est produite à l’entrée de ce lieu de culte. 

Incident à Jérusalem entre Emmanuel Macron et les forces israéliennes
Incident à Jérusalem entre Emmanuel Macron et les forces israéliennes

Emmanuel Macron a alors haussé le ton, en anglais : « Everybody know the rules. I don’t like what you did in front of me. Go outside. I’m sorry. You know the rules. Nobody has to provoke nobody » (« Tout le monde connaît les règles. Je n’aime pas ce que vous avez fait devant moi. Allez dehors. Je suis désolé. Vous connaissez les règles »), a-t-il lancé au milieu d’une foule compacte. Les forces de sécurité israéliennes ont ensuite quitté le domaine.

A LIRE AUSSI

Laisser un commentaire