Le ministre malgache de la Défense, Béni Xavier Rasolofonirina, a menacé jeudi de faire « intervenir » les forces de l’ordre si le gouvernement et l’opposition ne parviennent pas à trouver une solution rapide à la crise politique qui les oppose.

« Nous incitons tous les responsables de cette crise qui veulent bloquer la vie de la nation à trouver une issue », a déclaré le ministre dans un communiqué.

« Cela devrait être fait dans les délais imposés par la Haute Cour constitutionnelle (…) Si cela ne réussit pas, alors les forces de l’ordre vont intervenir en tant que dernier rempart de la Nation », a-t-il prévenu.

Le 25 mai, la Haute Cour constitutionnelle, la plus haute juridiction du pays, a donné sept jours au président Hery Rajaonarimampianina pour « nommer un Premier ministre de consensus ».

Mais pour l’instant, les négociations entre le gouvernement et l’opposition, qui exige depuis plus d’un mois dans la rue la démission du président, sont au point mort.

Jeudi, les deux camps ont participé à un sommet organisé par le Conseil de réconciliation nationale malgache.

Mais le chef de l’Etat et les dirigeants de l’opposition, invités, ont boudé la réunion, qui doit se poursuivre vendredi.

Laisser un commentaire