Le projet d’assainissement de la ville de Kaolack (centre), en cours de mise en œuvre, a atteint un niveau d’exécution de 60%, a-t-on appris du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam.

Ce « projet important de 15 milliards de FCFA tout axe compris, qui est en train d’être déroulé à Kaolack, dans le cadre du programme d’assainissement » de 10 villes sénégalaises, « est déjà exécuté à 60% et cela a permis d’améliorer la situation des inondations » dans la capitale du Saloum, a-t-il indiqué

Serigne Mbaye Thiam s’entretenait avec des journalistes, vendredi, au terme d’une visite d’évaluation des chantiers de ce projet dans les zones inondées de la ville de Kaolack.

Le Projet d’assainissement de Kaolack « exécuté à 60% »

Selon M. Thiam, il s’agit d’investissements structurels couvrant 9 quartiers sont en cours au niveau de la ville de Kaolack, lesquels devraient permettre de soulager les populations dans les zones inondables. Il prévoit la fin des travaux en juin 2021, avant la prochaine saison des pluies.

A lire aussi  Le Projet d’assainissement de Kaolack « exécuté à 60% » (Ministre)

Au cours de son déplacement, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement a « visité les trois sites les plus difficiles notamment khakhoum, où un ouvrage est en train d’être construit, Thiofack et les Parcelles assainies où la Brigade nationale des sapeurs-pompiers a installé des dispositifs de pompage qui fonctionnent ».

Les désagréments causés aux populations sont dus soutient-il à « un hivernage exceptionnellement pluvieux’’, mais les investissements réalisés et le dispositif mis en place avant la saison des pluies a permis d’atténuer les difficultés.

A lire aussi  Le Gouvernement adopte le projet de Loi portant statut de l’artiste et des professionnels de la culture

« Au mois d’avril, nous avons reçu les prévisions météohydrologiques qui indiquaient que la zone soudano-saharienne connaîtra un hivernage exceptionnellement pluvieux, et cela s’est confirmé aussi bien dans le Sénégal que dans les autres pays soudano-sahariens », a souligné le ministre.

« A la date du 20 août 2020, a-t-il signalé, on était à un cumul de 392 millimètres de pluie comparé à l’année 2019 à la même période où on était à 142 millimètres ».

« On est dans une situation où la pluviométrie de 2019 est multipliée presque par trois », a noté le ministre de l’Eau et de l’Assainissement.

Laisser un commentaire