Les détenus Thiantacounes suspendent leur grève de la faim à la MAC (Maison d’Arrêt Correctionnelle) de Thiès.


Les Thiantacounes, en détention à la prison de Thiès, ont mis fin à leur grève de la faim, ce mercredi. Les neuf détenus observaient une diète depuis le 26 novembre dernier, pour exiger la tenue de leur procès.

L’Administration pénitentiaire rapporte les avoir sensibilisés sur les risques de la grève de la faim. 

«Ils réclamaient exclusivement la tenue de leur procès. Comme tout le monde le sait, ils ont été mis en détention provisoire depuis le 26 avril 2012.

Depuis lors, ils attendent d’être jugés. Ce  qui a provoqué leur colère depuis le 26 novembre», a informé Mandiaye Ndiaye, Directeur de la Maison d’arrêt et de correction de Thiès sur les ondes de la Rfm.

Les motifs qui ont poussé concrètement ces Thiantacounes à cesser la diète ne sont pas précisés, selon le directeur de la prison de Thiès, mais l’administration n’a pas manqué de jouer son rôle, celui de «sensibiliser, de leur parler sur les dangers  de cette grève continue,  car on sait que si on prive notre organisme de certains nutriments et vitamines durant un certain temps, il y aura des conséquences. Notre mission n’est pas seulement d’emprisonner des gens,  mais aussi  (nous avons) une mission sociale».


Publicités

Laisser un commentaire