Les Parisiens, portés par un Kylian Mbappé en feu, ont frappé fort en corrigeant Lyon (5-0) dans le choc de la 9ème journée. Avec cette neuvième victoire en autant de matches, le PSG entre dans l’histoire.

Face à ce Kylain Mbappé et ce PSG-là, même Lyon ne fait pas le poids. Les Parisiens ont humilié l’OL grâce à un quadruplé de la jeune star des Bleus (5-0), dimanche soir dans le choc de la 9ème journée de Ligue 1.

Les Lyonnais ont pourtant rivalisé pendant une heure, posant de gros problèmes aux champions de France. Sauf que le PSG compte dans ses rangs deux talents hors-normes avec Mbappé, phénoménal en seconde période avec quatre buts en 13 minutes (oui oui !), et Neymar, dans tous les bons coups dans un Parc des Princes euphorique.

Neuf victoires en neuf matches pour les Parisiens. 

Avec cette neuvième victoire en autant de matches, les Parisiens battent du même coup le record du meilleur démarrage en championnat de France, qui appartenait à l’Olympique lillois en 1936-37. Ce PSG, large leader avec 27 pts et 8 unités d’avance sur son dauphin Lille, est beaucoup, beaucoup trop fort pour la Ligue 1. Lyon, 6e avec 14 pts, l’a appris à ses dépens. 

13 – Kylian Mbappé est le joueur le plus rapide (13 minutes) 
à avoir inscrit 4 buts ou plus en Ligue 1 sur les 45 dernières saisons.
Bipbip. @KMbappe@PSG_insidepic.twitter.com/rQMsxJfCBF— OptaJean
⭐⭐ (@OptaJean) 7 octobre 2018

Et pourtant, Lyon était au niveau. 

Le score final apparaît lourd, très lourd pour des Lyonnais largement au niveau du PSG pendant une heure. L’OL aurait pu ne jamais se remettre de la perte sur blessure de Nabil Fekir, remplacé dès la 6e minute après un tacle de Thiago Silva sur sa cheville.

Surtout que trois minutes plus tard, Neymar a transformé un penalty logique (9e) après une sortie « aventureuse » d’Anthony Lopes sur Kylian Mbappé (déjà lui). Mais même sans son capitaine et leader technique, l’OL a tenue la dragée haute aux Parisiens, dans une première période extrêmement heurtée.

Symbole de ce choc sous haute tension : les expulsions coup sur coup de Presnel Kimpembe, après intervention de l’arbitrage vidéo (VAR) pour un tacle en avant sur Tanguy Ndombélé (35e), et de Lucas Tousart, pour un deuxième carton jaune évitable dans les arrêts de jeu (45e).

Au retour des vestiaires, l’OL a continué à regarder droit dans les yeux son adversaire, avec deux énormes occasions de chaque côté entre la 46e et la 55e. Après ce début de seconde période totalement fou, rien, ou presque, ne laissait augurer d’une telle correction.

Mbappé superstar. 

Sauf que le PSG compte dans ses rangs deux des plus grands talents de la planète foot. Honneur à Kylian Mbappé, la superstar de la soirée.

Dimanche soir, la jeune star pouvait faire ce qu’elle voulait : passement de jambes, crochet à gauche, à droite, accélération, virgule, petit pont, frappe (pour paraphraser une chanson bien connue des fans des Bleus).

Kylian Mbappé a débuté son festival par une frappe à ras de terre du gauche, qui a touché les deux poteaux avant d’entrer dans le but de Lopes (61e). Puis, en renard des surfaces, il a taclé victorieusement un centre en retrait de Marquinhos (66e).

Trois minutes plus tard, il a fait parler sa vitesse supersonique en prenant de vitesse la défense lyonnaise pour fusiller Lopes (69e). Le show s’est finalement clôturé après une partie de billard dans la surface de l’OL (74e).

Si Mbappé a bien évidemment été élu homme du match avec son quadruplé en 13 minutes, son compère de l’attaque, Neymar, a lui aussi fait un grand match.

Buteur sur penalty en première période, le Brésilien a délivré des caviars à la louche à son jeune partenaire en deuxième. En France, le PSG ne laisse personne s’asseoir à sa table.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.